Catégorie : livres

Poursonger : la nouvelle collection été 2021

Poursonger : la nouvelle collection été 2021

PourSonger est une collection dédiée aux grands et aux moins grands, pour se poser encore plus de questions sur l’existence, les rêves, les peurs, les croyances, le fait d’être soi, le courage, la vérité…
La vie quoi !

Un soin tout particulier à été porté par Athena sur la maquette, le choix des papiers labellisés avec des couvertures teintées dans la masse (gamme Pop’Set d’Arjowiggins) et un Munken 120 gr pour les pages intérieur, et bien entendu, comme plus de 90 % de notre production, ces livres ont été imprimés aux Épesses (85) par l’équipe de BDM Imprimeurs.

EAN pour les 4 livres : 9782371761599
Prix public TTC : 18 €

Disponible en librairies : 30/06/2021 (c’était prévu pour le 15, mais nous avons eu des problèmes d’approvisionnement papier)
Distribution : Pollen Diffusion

Résumés de chaque titre / présentation des auteurs :

La dinde savante & la poule philosophe

Nathalie Prince / Mélanie Fuentes

Format : 150×105 – 24 pages
ISBN : 9782371761377
Prix public TTC : 6 €

Quand une dinde savante rencontre une poule philosophe, c’est la confrontation des vérités.
La simple observation suffit-elle à établir
une théorie scientifique ?
Quelle place pour le doute ?
Où l’on va se rendre compte qu’il se passe des choses dans une basse-cour, et que la vérité n’est peut-être pas celle qu’on pense…

Nathalie Prince :
Nathalie Prince est professeur, écrivain et maman de quatre poussins.
Elle a pour animaux de compagnie un chien gris et un paon blanc.
Elle enseigne les lettres à l’université du Mans, où elle a aussi mis en place un Master dédié à la littérature de jeunesse. Elle est l’auteur de La littérature de jeunesse  (Armand Colin, 2021).

Mélanie Fuentes :
Petite, Mélanie aimait déjà bricoler et inventer. Après un cursus cinéma-audiovisuel et des études d’illustration à l’école Pivaut de Nantes, aujourd’hui elle évolue dans l’illustration jeunesse.
Elle illustre toujours avec le souci de la couleur, de l’ambiance et du cadrage. Selon elle, son rôle est de créer une émotion à travers l’illustration.

Les ballons

Emma B / Marianne Pasquet

Format : 150×105 – 24 pages
ISBN : 9782371761384
Prix public TTC : 6 €

Théo, petit, avait de nombreux rêves en tête, des rêves fous ou à portée de main, mais des rêves qu’il essayait de réaliser et qui le rendaient léger, léger… comme des ballons !
Et puis, Théo a grandi, et les rêves se sont envolés…
Aurait-il oublié ce que lui disait sa marraine :
« Il faut toujours avoir un rêve d’avance »… ?

Emma B :
Comme beaucoup d’entre nous, Emma B. a plusieurs vies.
Femme, maman, entrepreneuse, chanteuse… elle aime les musées autant que les concerts, les terrasses des cafés autant que la solitude sur une plage à marée basse.
L’écriture a une place importante dans sa vie, et avec « Les ballons » c’est la première fois que ses mots arrivent dans les pages d’un livre.

Marianne Pasquet :
Depuis toute petite, Marianne Pasquet a des crayons dans les poches et des idées plein la tête. Elle dessine tout le temps…
Après avoir terminé ses études d’arts appliqués et de graphisme, le dessin, devenu passion, s’est imposé à elle et l’univers des enfants la fascinant, Marianne s’est dirigée vers l’illustration jeunesse.

Damien

Albert Romain / Baptiste Puaud
Format : 150×105 – 24 pages
ISBN : 9782371761360
Prix public TTC : 6 €

Damien se demande à quoi il sert si les amis le remplacent pour jouer au foot ou si la famille passe de bons moment sans lui.
Mais il va comprendre qu’il existe, comme les autres, et qu’il se construit en cultivant sa différence…

Albert Romain :
Il est  « Né un 4 juillet » le 3 avril 73, a été « Petit Nicolas » jusqu’à 20 ans pour passer un BTS de production audiovisuelle, puis a recommencé 10 ans plus tard pour une maîtrise de marketing / communication. « il changeait la vie » en tant que conseiller en jeux vidéos, relecteur, infographiste, directeur artistique, finalement « Professeur Froeppel » des écoles depuis 2005 !
Du côté de « la vie est un long fleuve tranquille » il a un « Antoine Doisnel » et une « Amélie Poulain » et il est « Morgane de toi » depuis plus de 20 ans. Il « Martahon man » 2 à 3 fois par semaine, fait du « Théâtre et son double » depuis qu’il est « les beaux gosses » !
Jusqu’à l’âge de « Le Prince Eric » il n’aimait que Jojo Lapin, puis brusquement il est passé à Descartes, Montesquieu, Corneille, Racine, Molière, Raymond Queneau… Maintenant il adore Terry Pratchett, Lautréamont, Kundera, Barjavel !
L’éclectisme le définit assez bien.

Baptiste Puaud :
Baptiste Puaud est né en 1989.
Il a passé son enfance en Vendée, entre la mer et le Puy-du-Fou,
avant d’arriver il y a quelques années en Alsace.
Il est passionné par le dessin, les dinosaures, Star Wars,
la nature et l’écologie.
Papa d’une fille de 2 ans, il est maintenant illustrateur et prof de dessin.
De quoi bien remplir ses journées !

GRATUIT LORS DE LA COMMANDE DES TROIS TITRES :

La grande peur du Rien

Aline de Pétigny
Format : 150×105 – 24 pages
ISBN : 9782371761391
– Ne peut être vendu –

Le Rien l’obsède.
Parce que le Rien, c’est mal, c’est la misère, c’est ne pas avoir, ne pas être, et ne pas être aimée.
Alors, elle va regarder son courage qui va la porter au delà de ses peurs du Rien…

Aline de Pétigny :
Dès 1999, alors qu’on ne parlait pas encore de la philosophie pour les enfants, ou encore des émotions, Aline de Pétigny aborde pour les enfants les thèmes du bonheur, de la confiance en soi, de la visualisation créatrice…
Elle est à l’origine des éditions Pourpenser, créées en 2002 avec son frère Albert. Autrice de plus de 160 livres, principalement pour les plus jeunes… mais pas seulement, illustratrice d’une soixantaine de ses livres, créatrices de 9 jeux, Aline de Pétigny est, depuis plus de 20 ans, une des principales auteures à écrire sur les thèmes liés au développement personnel, à l’attention des enfants.
Mais, qu’on ne s’y trompe pas… nous sommes tous des enfants.
Ses livres sont précieux aussi pour les adultes.
Farouchement elle-même, terriblement sorcière, vraiment magicienne et un peu humaine…

Les lectures de Luna

Les lectures de Luna

Luna a été en stage chez Pourpenser pendant 10 jours. Pendant ce temps, en plus des visites et rencontres, Luna a lu quelques livres

Les mésanges de la grande marche

Ce livre raconte l’histoire d’un petit garçon qui habite en Chine et le nouveau président veut tuer les moineaux qui mange toutes les récoltes chaque jour et on n’a pas assez de nourriture pour tout le monde, mais le petit garçon ne veut pas les tuer, il parle tous les jours avec les moineaux et il leur donne des petits bouts de pains. Est-ce-qu’il va réussir à sauver les moineaux, et les villageois vont-ils être fâchés ? et sa famille qu’en pense-t-elle ?

Le tableau hanté – tome 2

Juliette et Théo habitent dans maison qui est peut-être hantée et un jour John, le fils du voisin, disparait… mais apparaît dans le tableau. Ils doivent découvrir comment John a disparu et pourquoi lui et pas un autre ? et comment sortir John prisonnier du tableau ?

Lou y es-tu ?

Ce livre raconte l’histoire d’un loup-garçon, Loup, et une fille, Lou, qui est triste. Loup est Lou dans son monde. Lou doit sauver son monde des M.O.N.S.T.R.E.S qui le détruisent. Les monstres sont les Mauvaises Opinions Négatives Servant et Toujours à Rien, Excepté à se Sous-estimer. Lou va t’elle réussir à sauver son monde ou bien son monde va-t’il se détruire ? à toi de lire !

Retrouvez l’ensemble du stage de Luna dans ce billet.

Covid et privation de liberté : un livre pour en parler.

Covid et privation de liberté : un livre pour en parler.

Depuis mars 2020, je ne compte plus le nombre d’échanges que je peux avoir sur le questionnement de nos libertés individuelles, la protection des plus fragiles, les risques et les positionnements de chacun.

Je trouve que L’oiseau, l’enfant et le chat de Baptistine Mésange est un excellent moyen d’aborder la question. Que ce soit avec les adultes ou avec les enfants !

Protéger l’oiseau du chat, ou bien le laisser aller avec tous les dangers que cela comporte ?

Voici un album qui permet d’échanger et d’animer des débats philosophiques sur les thématiques de la liberté, de la bienveillance, sur notre relation à l’autre, notre posture de sauveur.

Ce livre promet des moments d’échanges et de réflexions intenses !

En 2020, nous sommes vraiment interpellés sur la place de nos libertés individuelles. Chaque pays suit une stratégie différente, de la Chine dont le gouvernement instaure un protectionnisme maximum, à la Tanzanie où le virus n’existe tout simplement pas, en passant par la Suède, où le gouvernement reçoit des critiques, des accusations « d’avoir laissé mourir les personnes âgées ».

Comprendre les choix de ces sociétés, de ces gouvernements, rentrer dans ces réflexions pour un enfant de 7 ans, c’est possible. Avoir un débat serein entre adultes, en mettant de côté ses convictions, c’est envisageable…

Une question philosophique est une question qui n’a pas de réponse. Mais ce n’est pas pour cela qu’il ne faut pas en parler, la laisser de côté. Au contraire, il semble qu’elle soit essentielle. Si une part appartient à chacun de savoir jusqu’où nous devons aller pour protéger l’autre, échanger nos points de vue est essentiel !

Ce livre questionne de façon philosophique sur la liberté, le vivre ensemble, l’amour, l’amitié, la bienveillance, la confiance, les peurs, l’entraide, l’écoute, la mort.

Bonne lecture, et bons échanges !

Les 12 histoires du confinement…

Les 12 histoires du confinement…

A l’occasion du confinement, comme les salons me manquaient, je me suis mis à raconter quelques histoires, à raison de 2 rendez-vous hebdomadaires.
Au total ce sont 12 histoires que j’ai racontées, seul face à la caméra.
Un grand merci aux auteurs et autrices qui m’ont ainsi permis d’interpréter librement ces histoires.

Patate le dragon

une histoire de Stéphanie Léon à découvrir sur le site

La tache rouge

une histoire de Pierre Hédrich, illustrée par Galou, à découvrir sur le site

Tom et Rico

une histoire de Galou, à découvrir sur le site

Le jardin partagé

une histoire de Sandrine Marie-Simon, illustrée par Philippe Gaufreteau, à découvrir sur le site

L’objet magique

une histoire de Gwenaëlle Doumont, illustrée par Céline Claire, à découvrir sur le site

Il y a des jours…

où tout ne se passe pas comme prévu, et là je parle de l’AMEL 2020
Art-mella en parle également très bien ici sur son blog.

Mademoiselle dans la lune – extrait du Panse cœur

une histoire d’Alexandra Lucchesi, illustrée par Laura Hédon, à découvrir sur le site

Histoire de temps

une histoire de Galou, à découvrir sur le site

Super Oui, Super Non

une histoire de Bénédicte Rivière illustrée par Coline Citron, à découvrir sur le site

Aloe le magnifique

une histoire d’Aline de Pétigny à découvrir sur le site

« Moche » Charlie et Belinda

retrouvez toute la collection des histoires de « Charlie et Belinda » imaginées et illustrées par Joëlle Debraux sur le site de Pourpenser.

Le vieux, vieux monsieur du 33e étage

une histoire de Coralie Saudo, illustrée par Raphaëlle Michaud

Editions pour penser à l’endroit – www.pourpenser.fr
Le début d’une pause ?

Le début d’une pause ?

Lettre d’info de la 1ère semaine de confinement


Que pouvons-nous faire ?

imprévu
A la fois éloignés de tous et confinés avec nos plus proches, voici un changement de situation radical, qui laisse une large place à la créativité et à l' »utilisation » de nos énergies 😉
Généralement, nous trouvons l’énergie de la mise en route et de l’organisation. Aujourd’hui, nous devons aussi penser à la conserver sur un temps long. Prendre soin de nos énergies sera donc essentiel.
Comme pour beaucoup, nous avons réfléchi à ce que nous pouvions apporter dans cette période compliquée. Et, mine de rien, pour les enseignants et les personnes pratiquant l’instruction en famille, Pourpenser est souvent synonyme de ressources.
Cette période pourrait être un formidable moment de rencontres, d’échanges et de partages de vos connaissances, de vos trucs et astuces, que nous pourrions relayer ici.
Nous allons nous aussi ajouter régulièrement des ressources gratuites. Albert aimerait faire des contes en live régulièrement, Aline est en lien avec les auteur.e.s pour accueillir les projets qu’ils ou elles souhaitent partager librement.
En attendant, voici déjà quelques idées :

Quoi faire avec ses enfants à la maison ?

Notre rubrique gratuite :

Coloriage Paroles de fée 2017 - gratuitPrenez le temps de redécouvrir notre rubrique gratuite. 
Les cahiers créations : à partager sur les thèmes de la confiancele bonheurla bienveillancel’intuition. Proposition : un cahier par semaine.
Téléchargez les histoires à continuer ! Elles peuvent être utilisées plusieurs fois, seul ou à plusieurs.
Cette semaine, un nouveau Pense à sourire devrait aussi arriver.

Sur le web :

Mathieu Genelle est podcasteur, et raconte des histoires pour enfants. Sur son blogtaleming.com une mine de ressources et une liste collaborative pour « occuper ses enfants ». Vous y trouverez d’excellents podcasts pour enfants (comme encore une histoire), des audios de culture (comme les Odyssées), du contenu en anglais, des conseils d’albums musicaux, des coups de coeur de lecture, des vidéos à regarder, des chaînes youtube pour les pré-ados (et nous autres ;-).
Découvrez aussi de nombreuses ressources scolaires, des liens vers des sites d’activités pédagogiques (maths, histoire, français, langues). Des ressources pour des activités ludiques, physiques ou méditatives, et pleins d’autres idées !
N’hésitez pas à aller farfouiller dans les commentaires, vous y trouverez d’autres bonnes idées déjà testées par des parents !

Sur les réseaux sociaux :

La page facebook BLOG de Monsieur Mathieu NDL un butinage impressionnant des ressources disponibles sur le net !
Enfin, n’hésitez pas à partager sur notre page facebook, ou par retour de mail, vos trouvailles, vos idées, etc. Nous les diffuserons !

Et pour les enseignants ?

Jolies phrases paroles de fée
Nous avons d’abord envie de vous dire que rien n’est grave et tout est important.
Au cours de cette période, certains élèves vont suivre ou apprendre, parce que les parents sont motivés, qu’ils ont les ressources, l’énergie, le matériel necessaire, d’autres suivront moins, voire pas du tout. Et parmi vous, certains seront à l’aise avec ce système à distance, d’autres pas. Car ils devront en priorité prendre soin d’eux, de leur environnement personnel, de leur énergie.
Nous trouvons que l’essentiel consiste à trouver l’équilibre, son équilibre, sans stress. Si vous n’arrivez pas à appliquer les directives, car vous devez prendre soin de vous, nous trouvons que c’est une bonne chose et nous vous soutenons dans tous les cas !
La deuxième chose que nous trouvons importante dans ce travail à distance, c’est la question de la création de liens, de garder le lien du groupe classe. Comment retrouver l’énergie de groupe et les liens alors que nous ne sommes plus sur le même lieu  ?
Quelques idées :

Réaliser une une histoire à plusieurs

Joséphine tout
Lancer un début d’histoire à un enfant qui va la continuer. Puis, le lendemain, un autre enfant prend le relais, etc. Vous pouvez aussi faire des groupes (de 4 ou 5) pour faire tourner plus vite l’histoire. 
L’enfant peut faire une image, un dessin de son texte. 
Chaque enfant a le projet une fois dans la semaine.
Au retour en classe, vous aurez plaisir à découvrir les textes. !
Attention :
  1. Dire à l’enfant la place qu’il a dans l’histoire. S’il est au milieu par exemple, il ne doit pas terminer l’histoire, et doit mettre un suspense à la fin de son texte.
  2. Les enfants doivent avoir pour objectif de conserver une cohérence.
  3. Pour chaque projet, changer les groupes d’enfants.
  4. Un enfant qui finit une histoire doit être au milieu ou au début d’une autre.
Début d’histoire 1 :
Il y a bien longtemps de cela, vivait dans une lointaine forêt une toute petite souris que l’on appelait Mère Grisette.
Certes, elle n’était pas bien grosse, mais ses petits yeux brillants laissaient deviner une intelligence hors du commun.
Tout le monde venait la voir pour lui demander conseil et, quand je dis tout le monde… je dis bien tout le monde, c’est-à-dire les animaux comme les humains, les fées comme les lutins.
Moi-même, je lui ai demandé conseil plus d’une fois.
Un beau jour, alors que le vent soufflait, que la neige tombait à gros flocons et que le brouillard envahissait plaines et collines, Mère Grisette, assise près d’un bon feu de cheminée, entendit frapper à sa porte.

Début d’histoire 2 :

Il était une fois, au fond des bois, une petite fée qui s’appelait Manon. Elle vivait là, dans un jolie petite cabane recouverte de mousse et de lierre, une jolie cabane toute verte…
Toute verte et toute pleine. Manon adorait ramasser des jolies choses dans les bois. Des racines toutes tordues, des fleurs séchées, de jolis marrons tout brillants et bien d’autres choses encore. Comme tout ça ne suffisait pas, Manon adorait récupérer chez des amis tout ce qui ne servait pas : de vieilles machines à coudre, de vieux livres ou de vieux cadres. « Ce sont mes trésors ! » disait-elle en parlant de tout ce bric à bac.
Bref, quand on entrait chez Manon la fée, on se demandait comment autant de choses pouvaient tenir dans une si petite cabane.

Début d’histoire 3 (pour les plus grands) :

chapitre 1 :
Je me glissai sous ma couette pour essayer de me réchauffer. Ce n’était pas chose aisée vu le froid glacial qui régnait dans la maison. Depuis quelques jours, le froid se faisait de plus en plus tenace. La vieille chaudière rouillée avait rendu l’âme depuis bien longtemps. De toute façon, on n’aurait pas eu grand chose à mettre dedans. Le seul bois que nous avions tenait dans les deux paniers posés près de la cheminée, et nous le gardions pour cuisiner le peu de vivres que nous avions trouvé dans la maison.
– Fais-moi une place, Tony, murmura Lulu en se glissant près de moi.
– Non, mais ça va pas des fois, on n’a que 13 ans !
– Il fait trop froid pour faire des manières.
Elle n’avait pas tort, à deux c’était mieux. Tant pis pour l’intimité. Là, c’était presque une question de survie.
En plus, Lulu, je l’aime. Alors l’avoir tout près de moi, ça ne me dérangeait pas trop.  Je sentais ses pieds froids sur mes jambes, et je la respirais, ça me réchauffait le cœur.
– Demain, on sera quand ?
– Demain, je crois. Crois-tu que c’est le froid qui nous bloque ici ? 
– Je ne sais pas. Ça fait presque deux semaines que les jours se suivent. Ça faisait longtemps que ce n’était pas arrivé. 
– Tu crois qu’on va rester comme ça, ici, toute notre vie ?
– Si c’est le cas, on n’y restera pas bien longtemps !
– Que veux-tu dire ?
– Nous mourrons de froid ou de faim, fit Lulu en haussant les épaules, fataliste.
– Oui… tu as raison. C’est pour ça qu’il faut qu’on continue de creuser.
On se pelotonna sous la couette pour essayer de dormir. Ces derniers jours, Lulu m’avait appris à dormir malgré la peur.
– De toute façon, m’avait-elle dit, moins tu dors, plus tu as peur. Il faut juste que tu veilles avant de t’endormir à appuyer sur le bouton rouge.
– Le bouton rouge ? 
Comme un idiot, j’avais regardé autour de moi, cherchant en vain le bouton.
Elle avait ri de son petit rire clair, un rire sans méchanceté.
– C’est un signal d’alarme. on en a tous un, intégré. Moi, quand je ferme les yeux, mon bouton rouge est en haut à droite. Et toi ?
Je la regardais bêtement, sans répondre.
– Eh ! Pas la peine de me dévisager. Le bouton, il est à l’intérieur de ma tête…, précisa-t-elle. Bon… je vois…
Elle avait dit ces trois derniers mots sur le ton de quelqu’un qui regarde son vieux frigo pourri : on ne peut plus rien faire pour lui… Il est bon pour la casse, on pourra peut-être récupérer quelques pièces et recycler le reste. 
– J’ai très bien compris, répliquais-je vexé. Mon bouton rouge est en haut à gauche.
Et depuis ce jour, j’ai appris à dormir malgré ma peur. Au moment de me coucher, j’appuie sur ce bouton et je sais que si quelque chose d’anormal se passe, je me réveillerai. 
Ça n’enlève pas la peur, et ça ne m’aide pas à savoir quel jour sera demain, mais au moins je dors un peu, accompagné par le tic tac du réveil rouge.

Un projet de blog !

C’est le moment de se mettre au numérique ! Des solutions simples, comme Wix, existent. 
Vous pouvez créer des rubriques de partage avec des recettes de cuisine, un livre à lire, une musique à écouter, poèmes, dessins, documentaires, etc.
Organisez le blog de la classe !
Envoyez de belles pensées !
Pensée positive Tu es formidableVous avez le philo-famille, le mémo-philo, mais vous trouverez aussi plein de belles pensées positives un peu partout (dans nos gratuits aussi ;-)).
Envoyez chaque matin aux enfants, à vos élèves par mail, sms, une image avec une pensée positive !
Dans la même idée, créer des listes de 5 élèves sur une semaine. Chacun devenant « Ange gardien » de l’autre pour une journée. Ils ont pour mission d’envoyer un mot, une pensée positive, un compliment, un dessin, à l’autre, par mail, sms, etc. Chaque jour, le destinataire de l’élève change. Ainsi, chaque jour, chaque élève recoit une pensée et en diffuse une. A la fin de la semaine, chacun a été en contact avec les 4 autres.
La semaine suivante, on change les groupes. A la fin de la période de confinement, chacun aura reçu au moins une pensée de tous et aura envoyé une pensée à chacun !

Témoignage…

Je voulais vous apporter mon témoignage famillial. A l’annonce du confinement, nous nous sommes bien organisés. Il fallait que l’on se rassure, et donc avoir une visibilité. Alors, nous avons organisé la corona-scool, un kanban des activités, des rendez-vous réguliers… Bref tout semblait parfait.
Sur le premier jour, tout fut presque parfait. Le troisième jour, les premières tensions apparurent. Et oui, c’était déjà hier… Alors nous nous sommes encore réunis, en nous disant : « Nous avons tous des tâches à faire, mais la première de toute, c’est celle d’être bien ensemble. Nous allons vivre ensemble pendant une période longue 24h/24, notre première mission est de ne pas laisser les tensions arriver ». 
Nous avons repris les bases, la manière dont on se parle, l’attention que l’on porte à chacun, le reste étant secondaire, voire tertiaire.
Pour l’instant, tout est parfait… Jusqu’à J+3 où nous apporterons de nouvelles corrections nécessaires 😉
Bon confinement à tous !
Dominique
Si cette rubrique vous a plu, dites-le-nous, transmettez ce mail, partagez ! 
Continuez à nous partager vos idées, sur notre page facebook, ou par retour de mail !
Editions pour penser à l’endroit – www.pourpenser.fr
PourGamberger : une nouvelle collection à découvrir dès 7 ans

PourGamberger : une nouvelle collection à découvrir dès 7 ans

Pour une maison d’édition, une nouvelle collection, plus encore qu’un nouveau livre, c’est toujours un pari, un saut dans l’inconnu.

En 12 ans, c’est la première fois que nous quittons le format « album carré » pour un format « poche » à destination des plus jeunes lecteurs.

Concernant les sujets, nous restons dans ce que nous aimons transmettre : comme pour tous nos livres, ces textes n’ont pas fait l’objet de commande, ils sont le fruit d’auteurs souhaitant partager un questionnement ou un point de vue.

En cette fin juin, ce sont donc 4 nouveaux titres qui paraissent dans la nouvelle collection PourGamberger :


La révolte des animaux

Texte de Jérôme Bourgine – illustrations : Minna Gielbes

Mots clés : #vivreensemble #démocratie #écologie

Sha, le chat, révolté par la cruauté de l’homme envers les animaux et son saccage de la planète, convoque une Assemblée Générale de tous les animaux.

Dans “La révolte des animaux”, Jérôme Bourgine propose au lecteur un voyage dans un monde où les animaux prendraient soudain la parole et mettraient l’humanité face à ses responsabilités
Le texte et le concept de l’histoire sont accessibles à un enfant dès 8-9 ans, mais il faut sans doute quelques années de plus pour bien comprendre les nombreuses références glissées ici et là par l’auteur facétieux.

Prix public TTC : 7,50 € • Format : 13×18 • Couverture souple • 64 pages • isbn : 9791091035552

L’auteur :

Journaliste, écrivain, voyageur… Jérôme Bourgine aime travailler à comprendre puis témoigner, transmettre ce regard qu’il porte sur la vie. Auteur de livres sur le voyage, d’enquêtes sur la conscience et ses pouvoirs insoupçonnés, Jérôme a également plusieurs ouvrages jeunesse à son actif.

L’illustratrice :
Minna est une terrienne née aux Pays-Bas et qui habite désormais le Pays-Basque. Amoureuse des animaux, elle aime autant dessiner que peindre, chanter et jouer de la guitare.
Sa citation préférée, une phrase de Gandhi : « On reconnaît le degré de civilisation d’un peuple à la manière dont il traite ses animaux. »
Son site : http://minna.fr

Araignée du soir

Texte de Sybille Hérimont – illustrations de Marianne Pasquet

Mots clés : #secret #émotions #angoisse #résilience

Marie habite dans une curieuse maison où les pièces changent sans arrêt de place. Un jour, la porte de la pièce dont on ne parle jamais, est ouverte… Alors Marie entre…

Avec “Araignée du soir”, Sybille Hérimont invite le lecteur à découvrir l’univers de Marie, un univers ou certains mots ne trouvent pas leur place… enfin, pour le moment.

Prix public TTC : 6,50 € • Format : 13×18 • Couverture souple • 32 pages • isbn : 9791091035569

L’auteure :
Au début, Sybille Hérimont a inventé des histoires pour son fils, quand il était tout petit. Des histoires qui n’en finissaient pas : histoires pour la promenade, histoires pour s’endormir, histoires pour le bain… Son fils a grandi et n’a plus eu besoin d’histoires, mais le goût d’en raconter lui est resté. Alors elle a décidé d’en écrire pour tout le monde, petits et grands, et de les partager.
Pour échanger avec Sybille : sybille.herimont@gmail.com

L’illustratrice :

Depuis toute petite, Marianne Pasquet a des crayons dans les poches et des idées plein la tête. Elle dessine tout le temps… Après avoir terminé ses études d’arts appliqués et de graphisme, le dessin, devenu passion, s’est imposé à elle et l’univers des enfants la fascinant, Marianne s’est dirigée vers l’illustration jeunesse.
Son site : http://www.atelier-de-marianne.com

Les mésanges de la Grande Marche

Texte de Gérard Delahaye – illustrations : Marie Fardet

Mots clés : #causes #conséquences #politique #écologie

Cette année, le président Mao a ordonné de tuer tous les moineaux… Est-ce qu’un enfant amoureux des oiseaux pourra arrêter la grande marche du progrès ?

Avec “Les mésanges de la Grande Marche”, Gérard Delahaye nous invite à poser un regard doux mais critique sur cet épisode de l’histoire chinoise.

Prix public TTC : 6,50 € • Format : 13×18 • Couverture souple • 32 pages • isbn : 9791091035576

L’auteur :
Gérard Delahaye a grandi à Brest dans une famille modeste. Ses parents l’auraient bien vu dans la Marine Nationale… c’était sans compter sur le tourbillon de Mai 68. Devenu chanteur, Gérard chante pour les grands comme pour les petits. Il devient auteur par accident, avec des textes trop larges pour ses chansons.
Son site : http://www.gerarddelahaye.com
Twitter: @GrardDelahaye

L’illustratrice :

Petite, Marie Fardet se rêvait clown ou poète. Après une formation au dessin selon la méthode Martenot, Marie rejoint l’école Brassart d’art graphique à Tours. Aujourd’hui, Marie illustre des livres pour petits et grands. Pour cette amoureuse de la musique et du voyage, le dessin doit rester libre, lumineux, simple et improvisé.
Son site : http://marievanhillefardet.free.fr

Les enfants des Bonheurs

Texte et illustrations : Aline de Pétigny

Mots clés : #émotions #amitié #problèmes #jalousie

Le journal de six enfants vivant à la résidence des Bonheurs. Pas facile de bien s’entendre, de ne pas se fâcher… Heureusement, Will le génie est là pour leur faire comprendre comment fonctionnent les Fridas, ces drôles de bêtes qui les accompagnent.

Avec “Les enfants des Bonheurs”, Aline de Pétigny invite l’enfant à poser un regard extérieur sur ses émotions, à prendre conscience que les émotions sont utiles mais quelquefois bien encombrantes. 
Un texte accessible sans difficulté dès 7 ans mais qui trouvera certainement un écho auprès des plus grands… y compris des adultes.

Prix public TTC : 7,50 € • Format : 13×18 • Couverture souple • 64 pages • isbn : 9791091035583

L’auteure :
Déjà toute petite Aline de Pétigny voulait raconter des histoires ; c’est tout naturellement qu’elle a envoyé ses premiers textes aux éditions Fleurus au début des années 90.
Depuis, les livres se sont succédés et elle en totalise à ce jour une bonne centaine.
A travers les histoires qu’elle raconte, Aline souhaite transmettre une vision confiante et optimiste de la vie, sans oublier pour autant que celle-ci réserve des surprises pas toujours agréables, mais souvent nécessaires.
Principalement connue à travers la série « Camille » aux éditions Hemma (plus de 4 millions d’exemplaires vendus dans le monde – traduite en 24 langues et présente dans 80 pays), Aline est également à l’origine des éditions Pourpenser, créées en 2002 avec son frère Albert.
Autodidacte assumée, elle n’a d’autre formation que celle que la vie lui donne au quotidien. Elle est auteure, mais également illustratrice, éditrice, conteuse, tout en restant une maman attentive à ses quatre enfants.

Une collection co-financée par nos lecteurs

Cette nouvelle collection n’aurait pas vu le jour sans le soutien de nos lecteurs qui, à travers l’AMEL, nous aident à financer l’impression des premiers tirages.
Comme l’ensemble de nos livres, cette collection est imprimée en Pays de la Loire sur des papiers respectueux de l’environnement.
Editions pour penser à l’endroit – www.pourpenser.fr
2e envoi de l’AMEL 2013 : c’est parti !

2e envoi de l’AMEL 2013 : c’est parti !

En mars, nous avons fait partir les premiers livres édités dans le cadre du financement participatif mis en place avec plus d’une centaine de lecteurs : l’AMEL.

Hier, ce sont 167 enveloppes que nous avons préparées, puis déposées au centre de tri postal quelques minutes après 18h.
C’est donc aujourd’hui – cachet de la poste faisant foi 😉 – que les livres, les cartes et le jeu partent de Cholet.

Un grand merci à tous ces lecteurs qui ont grandement contribué au financement de ces projets.
Sans leur aide, ces projets seraient restés dans les cartons sans doute de long mois (des années ?) encore. 

Mais qu’y a-t-il dans cette grande enveloppe ?

• « Mamzel Bebeul » de Céline Cidère : un livre où vous pourrez y découvrir l’art de cultiver sa bulle.
• « Jules et Julie » de Cathy Dutruch, illustré par Anne Mahler : l’histoire drôle et touchante d’une maman et son fils. Il y a des familles de toutes sortes… Et si l’essentiel était de s’aimer, tout simplement ?
• « Le Philo Famille » d’Aline de Pétigny : un jeu de 9 familles, zen et bondissant !
• 4 nouvelles cartes postales de la série « Paroles de fée ».

Le programme vous plaît ?
Savez-vous qu’il vous reste
jusqu’au 30 juin pour souscrire vous aussi à l’AMEL ?

Lili et Firmin : le retour !

 Et puis, cerise sur le gâteau : comme nous sommes (un peu) moins tendus côté trésorerie, nous pouvons en profiter pour commencer à lancer quelques retirages : Lili et Firmin sont de retour !
Si tout va bien, d’ici la fin de l’année, « Et tu riras » et « Octave et Rose » reviendront parmi nous.

Editions pour penser à l’endroit – www.pourpenser.fr
Pourquoi nous avons quitté Amazon

Pourquoi nous avons quitté Amazon

Crédit photo : Gwaar, photographe japonais (gwaar/Flickr/CC).

Il y a quelques années, lorsque nous assurions nous-mêmes la diffusion et distribution de nos livres, Amazon nous avait approchés avec son programme « avantages ». Un programme où le site de vente en ligne reverse royalement aux petits éditeurs 50% du prix du livre deux mois après avoir encaissé les 100% de la part des clients internautes.

Face à de telles conditions, nous avions préféré décliner l’offre (avec quel argent croyez-vous qu’Amazon “offre” les frais de port à ses clients ?).

Fin 2011, lorsque nous avons confié la distribution en librairie à Pollen, nous avons accepté que nos livres soient mis en avant sur ce site, il nous semblait important que nos livres soient aussi disponibles que possible.

Un jour, en regardant les rapports de vente, nous constatons que la remise de certains livres dépasse largement les 40% (alors que nous accordons plutôt autour de 30% aux libraires).
Du coup, fin juin, nous demandons à notre distributeur de retirer nos livres d’Amazon.

Cela aura pris quelques mois, mais depuis le début 2013 c’est fait. Les quelques livres de Pourpenser que vous pouvez encore trouver sur Amazon proviennent de revendeurs indépendants qui passent par Amazon.

Il y a quelques semaines, nous avons fait le point : en 2012, sur les ventes en librairies, Amazon a représenté à lui seul plus de 22% de nos ventes ! Nous ne pensions pas qu’Amazon était à ce point en position dominante.

Nous faisons le pari que ces 22% retourneront en partie sur le réseau des librairies indépendantes, et sur notre propre site. C’est pour nous une manière de nous sentir plus en cohérence avec nos choix d’indépendance et de soutien au commerce local.

Fin décembre un site anglais (Ethical Consumer) a lancé une campagne de boycott contre Amazon. Certes, les clients peuvent choisir de ne pas aller sur Amazon, mais c’est tout de même nous, éditeurs, qui décidons – ou pas – de mettre nos livres en vente sur tel site ou dans tel réseau de distribution.

Un des nombreux entrepôts d’Amazon – Voir le l’article à ce sujet sur flux et fixe

Je parlais il y a peu de cela avec un confrère éditeur qui me disait : « Je vous comprends, mais moi, je ne peux pas quitter Amazon. Si je fais ça, je coule la maison ».

Nous avons pu quitter le dealer car nous n’étions pas encore dépendants. La vente en librairie représente environ 15% de notre chiffre d’affaires. 22% de 15%, ça reste encore raisonnable. Mais pour de nombreux confrères, les ventes sur Amazon dépassent les 20% de leur CA total. Vous ne pouvez pas dire « adieu » à 20% de votre CA aussi facilement que ça…

Et s’il était là, le noeud du problème ?
N’y aurait-il pas des pistes à étudier pour permettre à des éditeurs qui le souhaitent de sortir de cette « Amazon-addiction » ?

Que serait Amazon sans le contenu fourni par les éditeurs ?
Contenu lui-même créé par les auteur-e-s.
Mais Amazon semble avoir déjà prévu la partie suivante : puisqu’aujourd’hui il s’adresse directement aux auteurs en leur proposant de publier directement en numérique – avec son format propriétaire.

Bref… Nous sommes bien contents d’avoir rapidement coupé les liens avec ce géant et de proposer aujourd’hui un programme adapté aux libraires qui souhaitent nous suivre de plus près.

Editions pour penser à l’endroit – www.pourpenser.fr
C’est le 1er juillet… tout augmente…

C’est le 1er juillet… tout augmente…

Depuis notre création en 2002, nous avons toujours privilégié une impression respectueuse de l’environnement et aussi locale que possible.
En 10 ans, nous n’avons jamais changé le prix de nos livres, alors même que le coût du papier et des transport s’est envolé.



Aujourd’hui, afin de sauvegarder la viabilité de notre activité tout en continuant à respecter nos engagements sociaux et environnementaux, nous sommes amenés à augmenter le prix public de certains titres de notre catalogue :

Ainsi, à compter d’aujourd’hui, 1er juillet 2012 :
les formats 16×16 passent tous à 6 €
les formats 20×20 de moins de 28 pages passent tous à 7 €
les formats 20×20 de plus de 32 pages passent tous à 12 €
Cependant :
les formats 10×10 restent à 3,5 €
les formats 14×14 restent à 8,5 €
les formats 20×20 de 28 à 32 pages restent à 9,5 €

Sur les 70 titres présents au catalogue, 30 titres sont concernés par ce changement de tarif.

Nous restons disponibles pour répondre à toutes les questions que ce changement de prix peut amener.

Et pour aborder l’été en douceur, nous vous proposons de vous offrir les frais de port pour toute commande réalisée avant le 10 juillet.
Editions pour penser à l’endroit – www.pourpenser.fr
Trois nouveaux titres à découvrir dès lundi en librairie !

Trois nouveaux titres à découvrir dès lundi en librairie !

Le 14 novembre, sortent officiellement trois nouveaux titres de la maison :


Trois albums, trois sujets :

Trois albums éco-conçus et imprimés à moins de 60 km des lieux de stockage de notre distributeur.

Nous vous invitons à les découvrir ici :

Vous pouvez commander ces livres directement sur le site ou auprès de votre libraire ou point de vente habituel.

N’hésitez pas partager ce lien avec vos amis !
beebuti, biodiversité, divorce, enfance, livres, mamie, mamie réglisse, point de vue, réglisse, séparation

Editions pour penser à l’endroit – www.pourpenser.fr
Thème : Overlay par Kaira. Hébergement Yunohost
www.pourpenser.fr