Pourpenser - en direct de la maison
Les lectures de Luna

Les lectures de Luna

Luna a été en stage chez Pourpenser pendant 10 jours. Pendant ce temps, en plus des visites et rencontres, Luna a lu quelques livres

Les mésanges de la grande marche

Ce livre raconte l’histoire d’un petit garçon qui habite en Chine et le nouveau président veut tuer les moineaux qui mange toutes les récoltes chaque jour et on n’a pas assez de nourriture pour tout le monde, mais le petit garçon ne veut pas les tuer, il parle tous les jours avec les moineaux et il leur donne des petits bouts de pains. Est-ce-qu’il va réussir à sauver les moineaux, et les villageois vont-ils être fâchés ? et sa famille qu’en pense-t-elle ?

Le tableau hanté – tome 2

Juliette et Théo habitent dans maison qui est peut-être hantée et un jour John, le fils du voisin, disparait… mais apparaît dans le tableau. Ils doivent découvrir comment John a disparu et pourquoi lui et pas un autre ? et comment sortir John prisonnier du tableau ?

Lou y es-tu ?

Ce livre raconte l’histoire d’un loup-garçon, Loup, et une fille, Lou, qui est triste. Loup est Lou dans son monde. Lou doit sauver son monde des M.O.N.S.T.R.E.S qui le détruisent. Les monstres sont les Mauvaises Opinions Négatives Servant et Toujours à Rien, Excepté à se Sous-estimer. Lou va t’elle réussir à sauver son monde ou bien son monde va-t’il se détruire ? à toi de lire !

Retrouvez l’ensemble du stage de Luna dans ce billet.

Comment suivre Dominique sans ouvrir un compte Mastodon…

Comment suivre Dominique sans ouvrir un compte Mastodon…

Pour saison 4, nous avons choisi de privilégier les médias sociaux ouverts et décentralisés plutôt qu’une plateforme privée telle que Facebook, Instagram ou Twitter par exemple.

L’objet du présent billet est de vous expliquer de façon aussi simple et concrète que possible comment suivre le compte de Dominique. Cette méthode fonctionne pour suivre tout personne disposant d’un compte Mastodon avec des publications publiques. Pour en savoir un peu plus sur ces réseaux sociaux ouverts et décentralisés, vous pouvez consulter ce billet sur le blog d’Albert.

Directement dans votre navigateur Firefox, Edge, Chrome…

Lorsque Dominique publie un billet sur Mastodon, celui-ci est visible ici : https://pouet.chapril.org/@Dom_pourpenser
Cette adresse signifie que l’utilisateur Dom_pourpenser a un compte sur le serveur pouet.chapril.org et que celui-ci est en accès sécurisé (https).

Ce que vous verrez sur un ordinateur
Sur un écran de smartphone

Mastodon propose de se connecter ou de s’inscrire, mais cela n’est pas obligatoire : Vous pouvez accéder à l’intégralité de ce fil public de façon libre, sans inscription à Mastodon.

Avec un compte Mastodon, vous pourrez en plus répondre à Dominique, demander à le suivre et il apparaîtra automatiquement dans le fil de vos publications (exactement comme sur des plateformes comme Facebook ou Twitter).

Dans un lecteur de flux RSS

Une autre façon de suivre l’aventure de Dominique sans créer de compte sur Mastodon est d’utiliser un lecteur de flux RSS.

Le flux RSS d’un compte Mastodon est : serveur@utilisateur.rss ce qui nous donne pour Dominique : https://pouet.chapril.org/@Dom_pourpenser.rss (oui, c’est exactement la même adresse que précédemment avec .rss à la fin)

Vous avez peut-être déjà sur votre ordinateur ou votre smartphone un lecteur de flux RSS sans le savoir. Le RSS est un format ouvert et standard très pratique qui permet de réunir dans un « lecteur » ou un « agrégateur » plusieurs flux d’informations en provenance de multiples sites internet.

Si vous avez déjà un lecteur de flux RSS installé, il vous suffit de cliquer sur l’adresse https://pouet.chapril.org/@Dom_pourpenser.rss et celui-ci vous proposera de l’ajouter à vos flux existants.

Si nous n’avez pas de lecteur de flux RSS, voici quelques outils que nous vous conseillons :

A noter également : Thunderbird intègre également la gestion des flux RSS directement, sans ajout d’extension. Ces nouvelles arrivent alors de la même façon que vos emails, dans un emplacement choisi.

Dans un prochain billet nous vous donnerons quelques conseils pour ouvrir un compte sur Mastodon… à suivre donc !

Nous faire venir, pour faire quoi ?

Nous faire venir, pour faire quoi ?

Vous l’aviez découvert il y a quelques semaines, je me lance dans un projet fou : parcourir 1500 km, de Roscoff aux Amanins (peut-être), pour aller à votre rencontre, lecteurs, enfants, parents, enseignants… !

Le trajet se construit, et les journées avancent très vite !
Il est temps de vous proposer de prendre contact !

La ligne éditoriale de Pourpenser peut se résumer en 3 questions qui peuvent servir de base à ces rencontres, des réflexions autour de :

  • Qui suis-je ?
  • Quels liens est-ce que je tisse avec les autres ?
  • Quels liens avec la nature et l’environnement ?

Cependant, papa de 3 enfants, aimant les apprentissages, j’aime aussi l’improvisation et les échanges, les animations sur vos propres questionnements !

Pour vous donner des idées, voici quelques inspirations d’interventions que je peux vous proposer :

  • Pour les enfants : en classe à l’école, dans les médiathèques, centres culturels.
    • Atelier philosophique.
    • L’école, est-ce bien pour devenir éditeur ? A quoi l’école m’a servi pour devenir éditeur, comment devient-on éditeur ? C’est quoi un éditeur ?
  • Pour les parents, avec ou sans les enfants, avec ou sans les enseignants – Questionnements autour de la parentalité, l’éducation, l’instruction.
    • En groupe, en ballade, autour d’un repas…
    • Sous forme d’atelier philo.
    • Non-conférence des paroles de fée ou autre non-conférence.
    • toute suggestion…
  • Pour les parents – Les livres que nous proposons.
    • Les livres comme moyens de rencontre et d’échange.
    • Les livres comme outils pédagogiques (accompagner les enfants).
    • Lire pour le plaisir, mais « intelligent ».
  • Pour les adultes – Pourpenser, une entreprise pas comme les autres.
    • C’est quoi une entreprise engagée ?
    • La coopération dans l’entreprise.
    • Le temps…
  • Pour les parents – Parlons écrans, réseaux sociaux…
  • Pour tous, n’importe où ! Dansons ! Vous serez probablement surpris par ce cours de rock pas tout à fait comme les autres, si si… Pour tous, enfants, parents, avec handicap ou sans, Nous pouvons même prévoir une soirée dansante ensuite ! Et pourquoi pas un cours de danse à l’école pour les enfants (ça serait une première pour moi ;-).
  • Votre idée, votre suggestion est la bienvenue !

Pour cela, ce qu’il faut faire :

Prendre contact avec moi, bien sûr 😉

Avoir un lieu, informer les écoles, les thérapeutes, les bibliothèques le cas échéant.
Faire un peu de communication en local, et notamment informer la presse locale (nous vous fournirons des éléments de communication). Nous transmettre les coordonnées de votre contact.

Nous souhaitons pouvoir publier sur les réseaux sociaux : nous avons donc besoin de connaître les possibilités de publication, vos contraintes.
Suivant l’intervention, la possibilité pour les personnes d’acquérir les livres.

Ce qui me ferait plaisir :

Bénéficier du gîte et du couvert en toute simplicité, et avoir le pique-nique du lendemain pour ma route !

Combien ça coûte ?

Évidemment, si l’on fait intervenir un.e auteur.trice, ou pour une contrainte spécifique, nous demanderons une rémunération.
Nous suivons, en cela, les recommandations de la charte avec, en sus, les frais de déplacement :
https://www.la-charte.fr/inviter-chartiste/recommandations-tarifaires/

Autrement, ce que vous voudrez investir, donner… Pour la maison, la possibilité de faire connaître le catalogue le plus largement possible et, aux personnes qui le veulent, acquérir des livres.
Sur mes interventions, je ne demande rien d’autre que l’indulgence 😉


Bien chaleureusement
Dominique

En stage chez Pourpenser !

En stage chez Pourpenser !

Bonjour !

Je m’appelle Luna, j’ai 14 ans, je suis en 4e segpa et je suis en stage chez pour Pourpenser, une maison d’édition.

Je découvre le stage que j’ai commencé le lundi 15 mars.

Comment faire des livres ? à quoi ça sert ? où sont fabriqués les livres ? et comment ils arrivent dans les librairies ?

Pendant le stage je trouverai les réponses à toutes ces questions, et je vous conseillerai des livres comme des mangas.                   

Je vais essayer de poster des photos chaque jour donc merci de partager et si vous avez d’autres questions je serai à l’écoute.

A très bientôt !

Premières réponses

Pourquoi des livres ? A quoi ça sert ?

  • quand je lis… à m’occuper, me cultiver, apprendre de nouvelles choses, m’évader, mieux dormir
  • quand j’écris… partager avec les autres, m’exprimer,
  • quand je dessine… m’évader dans mon monde ou dans un monde imaginaire

Comment ça se fabrique ?

  • un livre est écrit et illustré par des auteurs puis va dans une imprimerie pour faire les pages normalement la semaine prochaine je visite une imprimerie.

Comment ils arrivent dans les librairies ?

  • il faut que les libraires commandent les livres et que l’éditeur les envoie, chez Pourpenser c’est la société Pollen qui s’occupe des envois.

Les visites

Mardi j’ai visité plusieurs entreprises et personnes qui travaillent avec Pourpenser et je suis allé chez Aline.

Qualea

Qualea est une entreprise qui rend des services à ces clients en trouvant des solutions pour leurs problèmes. Ils font pleins de choses comme du jardinage, de la préparation de voitures et aussi en travaillant après les imprimeurs pour finir des livres, des classeurs, des boites en carton ou des calendriers et des catalogue pour de la moquette dans les maisons. Ils font aussi la programmation des télécommandes pour des garages et vérifient si ça marche.

Morceaux de parquet pour le sol qui seront découpés pour faire des catalogues
Des livres qui ont été pliés et agrafés chez Qualea
Des livres, des catalogues, des classeurs, des calendriers fabriqués chez Qualea

Il y a environ 80 personnes qui travaillent chez Qualea. Nous avons visité les ateliers du Cormier, à Cholet, où il y a une pièce pour les livres de Pourpenser et un couloir pour les cartes postales et les posters. Il y a aussi beaucoup de cartons.
Nous avons rencontré Cathy, Nathalie et Vincent. C’est Vincent qui s’occupe de préparer les colis des livres qui vont être envoyés aux personnes qui commandent les livres sur le site internet de Pourpenser ou au jardinières et magasins qui commandent à Marie-Line.

Des cartons ! la pièce où sont préparés les envois des livres de Pourpenser
Une commande de livres à envoyer : Vincent prend les livres et les mets dans l’enveloppe ou un carton s’il y a beaucoup de livres

Aline

Aline est la sœur d’Albert chez qui je fais le stage, et c’est eux qui ont crée la maison d’éditions en 2002. Aline fait beaucoup de dessins et écrit beaucoup. Elle fait des couvertures et de la peinture.
Sa maison est pleine de dessins, de peintures et de choses sur le bureau.
J’avais déjà vu Aline lundi avec Dominique qui prépare son voyage à vélo pour traverser la France.
Aline m’a donné des affiches et un petit carnet.

l’atelier d’Aline
L’affiche qu’Aline m’a donnée, elle m’a aussi donné un petit carnet

BDM imprimeur

BDM est une imprimerie aux Epesses, pas très loin du Puy du Fou. Nous avons rencontré Xavier. Les livres arrivent sur l’ordinateur et les pages sont d’abord envoyés sur une machine pour séparer les couleurs (noir, rouge, jaune, bleu). Le violet c’est un mélange du bleu et du rouge, le orange, un mélange du jaune et du rouge. Toutes les couleurs des dessins peuvent se faire avec les 4 couleurs : noir, rouge, jaune et bleu.

En visite chez BDM

Les plaques de chaque couleur sont mises dans une grande imprimante qui prend de très grandes feuilles pour imprimer plusieurs pages sur chaque feuille. Les couvertures sont imprimées sur du papier plus dur.
Le livre repart de l’imprimerie pas terminé mais en grandes feuilles. C’est Qualea qui termine les livres en pliant et en agraffant.
Il y a beaucoup de machines chez BDM. Pour imprimer, pour couper. Il y a aussi beaucoup de cartons.

Beaucoup de machines et de papier
La grosse machine à couleurs : chaque bloc pour une couleur

Pollen

Pollen est plus loin que BDM, à 1h de Cholet avec la voiture. Les bâtiments sont grands avec beaucoup de cartons et de livres dedans.
Nous avons rencontré une personne qui nous redonné des livres un peu abimés.
Chez Pollen ils préparent les commandes des livres pour envoyer chez les libraires.
Ils envoient les livres de Pourpenser mais aussi plein d’autres livres de d’autres éditeurs.

Moi et ma tête d’avatar chez Pollen
Beaucoup, beaucoup de cartons et de livres !

Libraire Plume et Fabulettes

Plume et Fabulettes est une librairie pas très loin de chez Albert à Ancenis.
Il y a plein de livres et de mangas et BD pour les ados et des romans pour les adultes, et plusieurs endroits pour lire. Il y aussi une étagère avec les livres de Pourpenser.

Un petit coin pour lire…
Les livres de Pourpenser chez Plume et Fabulettes

Le chemin d’un livre

Voici pour vous montrer ce que j’ai compris du chemin d’un livre :

1re ÉTAPE : LES AUTEURS

Les auteurs écrivent et illustrent le livre et parfois la couverture du livre en avance pour être prêt à temps.

2e ÉTAPE : LA MAISON D’ÉDITION

La maison d’édition reçoit plein de projets de livres et choisi quels livres seront dans son catalogue et seront envoyés chez l’imprimeur. À la fin les clients pourront commander sur le site ou chez un libraire.

3e ÉTAPE : L’IMPRIMERIE

L’imprimeur reçoit les fichiers du livre, il sépare les couleurs et imprime les pages du livres et avec des couleur : noir, rouge bleu, jaune. Le blanc c’est le papier. Pour que les livres soient finis il faut quelque fois envoyer chez Qualea pour plier et mettre les agrafes.

4e ÉTAPE : DISTRIBUTEUR

Les livres vont dans des cartons qui sont envoyé chez le distributeur. Le distributeur prend les livres et les envoie chez les libraires. Chez Pourpenser il y a 2 distributeurs : Pollen pour les libraires et Qualea pour d’autres commerces et les commandes sur le site internet.

5e ÉTAPE : COMMERCES, LIBRAIRIES, SALONS, BIBLIOTHÈQUES

Les livres arrivent dans les librairies où les gens voient les livres et peuvent les commander.
Il y a aussi des salons mais actuellement ils sont tous fermés.
Les bibliothèques achètent les livres aux libraires et les gens peuvent les lire.

6e ÉTAPE : LES LECTEURS

La maison d’édition parle des livres pour les faire connaitre aux gens et les gens parlent des livres à d’autres gens.

Écologie du livre : votre point de vue de lecteurs et lectrices.

Écologie du livre : votre point de vue de lecteurs et lectrices.

Illustration : Joëlle Stauffacher – Extrait de Charlie et Belinda

Comme nous le rappelions dans un récent billet, la question des impacts écologiques et sociaux de notre activité fait intégralement partie de notre projet de maison d’édition.

Nous relayons aujourd’hui l’initiative d’un groupe de travail initié par Normandie Livre & Lecture (N2L) et qui appelle les lecteurs et lectrices à faire part de leurs habitudes et de leurs souhaits en matière d’achat et d’emprunt de livres.

Pour en savoir plus sur cette initiative.

Vous avez jusqu’au 3 mai pour répondre et inviter vos proches à participer à cette enquête.

Joëlle Stauffacher, Charlie et Belinda sur Éveil et nature.

Joëlle Stauffacher, Charlie et Belinda sur Éveil et nature.

Éveil et nature est un site très riche autour du lien enfant / nature.
Créé et animé avec passion par Émilie Lagoyete, ce site regorge de pistes et d’idées pour animer des ateliers en pleine nature, accompagner la découverte des plus petits…

Le site s’adresse aussi bien aux écoles (Émilie est une animatrice nature qui est passée par la case professeure des écoles), qu’aux parents ou aux animateurs et animatrices.

Pourquoi parler du site Éveil et nature ?

Nous aurions pu en parler, comme nous parlons des écoles en pleine nature : parce que cette connexion enfance et nature nous semble essentielle.

Mais si nous en parlons tout spécialement aujourd’hui c’est pour vous signaler cet article autour du travail et de la sensibilité de Joëlle Stauffacher, l’autrice / illustratrice de la collection Charlie et Belinda qui vient de travailler l’équipe d’Éveil et nature pour illustrer des supports pour une formation intitulée Passeur de nature.

Bonne découverte !

Quelques voies pour repenser l’économie du livre

Quelques voies pour repenser l’économie du livre

Depuis la création de Pourpenser en 2002, nous avons, avec Aline, régulièrement défriché quelques chemins, tenté des expériences, proposé d’autres façon d’imaginer et surtout de vivre la « chaîne du livre » que nous préférons appeler la filière ou l’écosystème du livre.

Nous avons, par exemple, dès le départ fait le pari de la relation directe entre une maison d’édition et ses lecteurs et lectrices. Nos ventes en librairie ont toujours suivi la progression de nos ventes directes via notre site, les salons et festivals.

Nous avons également dès le début privilégié des tirages adaptés à nos ventes, réalisés au plus proche de nos lieux de stockage (à moins de 50 km) et sur des papiers labellisés ou recyclés. Afin de nous responsabiliser sur les ventes — et aussi, avouons-le, pour simplifier la gestion administrative — nous avons toujours calculé les droits d’auteur sur les quantités imprimées et non vendues.

Ces pratiques-là, et bien d’autres, je les aborde régulièrement lors de rencontres professionnelles (au Forum du livre et de la lecture organisé par Mobilis par exemple), ou lors d’évènement plus grand public comme le festival du livre de Mouans-Sartoux. Je participe par ailleurs à des associations telles que le Coll.LIBRIS (qui regroupe plus d’une trentaine de maisons d’édition en Pays de la Loire) ou L’Association pour l’écologie du livre créée en 2019 par un auteur et une libraire, Marin Schaffner et Anaïs Massola.

2020 : coup d’accélérateur et prises de paroles.

Est-ce le ralentissement forcé du confinement ? Une cristallisation des questionnements ? Une chose est certaine : depuis quelques mois, nous pouvons noter que les sujets des impacts environnementaux et sociaux du livre intéressent de plus en plus. Et tant mieux !

Si ces questions vous intéressent, je vous invite à vous procurer l’excellent livre co-édité par Double ponctuation et l’Alliance internationale des éditeurs indépendants dans la collection Bibliodiversité.

L’ouvrage dresse à ma connaissance le panorama le plus complet réalisé jusqu’ici sans tomber dans les raccourcis faciles et les solutions qui ne s’appliquent qu’à une minorité.

Dans ce livre, en plus de nombreux chiffres, ce sont des pistes, des témoignages, des éclairages qui nous sont partagés. En d’autres circonstances, ce livre aurait pu être le résultat sous forme papier de plusieurs jours de rencontres dédiés à la question : « Quels livres pour demain ? ».

Si les aspects économiques et environnementaux sont abordés, les notions sociales et culturelles sont également largement présentes car le livre avant d’être un objet physique est un outil de partage, de médiation.

Ce livre permet également de sortir du regard hexagonal en donnant la parole à des projets comme Écosociété (Québec) ou Amotape Libros (Pérou), ou faisant un point sur les annonces et pratiques des « Big 5 » .

A titre personnel, je regrette d’avoir manqué l’appel à contributions, mais j’ai eu le plaisir de retrouver au cours de ma lecture Thomas Bout des éditions Rue de l’échiquier qui revient rapidement sur l’initiative des éditeurs écolo-compatibles initiée en 2009, Angela Léry et Sarah Hamon des éditions La Cabane bleue, membres comme nous du Coll.LIBRIS, ou Marion Carvalho et Charles Hédouin que nous soutenons pleinement dans le projet Livr&co.

L’intuition… Se laisser infuser

L’intuition… Se laisser infuser

couverture du N°8 de Pense à sourire, l'irrégulomadaire de Pourpenser à télécharger gratuitement.

Un article de Galou extrait du N°8 de « Pense à sourire » l’irrégulomadaire de Pourpenser à télécharger gratuitement.

Qu’est-ce-que l’intuition pour moi ?

Selon moi, l’intuition est reliée à notre intelligence profonde, l’intelligence naturelle que chacun.e de nous porte en soi. Notre créateur nous a tous pourvus de ce « 6e » sens !
L’intuition ne fonctionne pas comme notre mental. Elle n’a ni restrictions, ni de barrières, ni logique. Elle est « vivante », puissamment vivante !

Comment parler de l’intuition avec des mots simples, sans rentrer dans un concept ?
L’intuition se vit, elle s’expérimente. Pour la rencontrer, j’ai chaque fois l’impression de devoir prendre un chemin différent, qui n’est pas établi d’avance… Cela me demande de lâcher mes désirs, de laisser se dissoudre mon envie de résultat. Ce n’est pas toujours simple ! Je me retrouve de nombreuses fois confrontée à moi-même, à mes frustrations, à ma complexité intérieure. Pour la rencontrer, j’ai le sentiment de devoir me dépouiller, d’enlever mes « vêtements », un à un. Les prétentions personnelles ne me permettent pas d’aller à cet endroit. C’est comme un lieu sacré où je ne peux y pénétrer avec mes gros « sabots » emplis d’humaines volontés.

Illustration de Galou - un femme aux cheveux roux tendant la main vers des mobiles
Illustration – Galou

Le fait que cet espace soit hors « contrôle » peut me mettre, à certains moments, mal à l’aise…
Lorsque je me suis mise à peindre il y a quelques années, j’avais la désagréable sensation d’être comme un saumon qui remontait le courant d’une rivière.

J’avais l’impression d’essayer de faire confiance à quelque chose d’invisible que mon cœur me murmurait alors que le monde autour de moi semblait nourrir d’autres valeurs : la productivité, l’argent, l’efficacité, la rentabilité… Autant de mots qui m’écorchaient ! Au dedans, j’entendais quelque chose qui m’appelait, me soufflant de m’offrir de la « gratuité ». Des moments libres de toute contrainte, des moments, où ce que je créais n’avait aucun but. Dès que je me disais « je vais faire tel projet pour ceci ou cela », la magie disparaissait. C’était très agaçant ! Cela me demandait de changer, de découvrir un autre espace en moi, de créer à partir d’un « nouveau » moi et cela me terrorisait ! Je l’ai compris bien plus tard, sortir du contrôle m’angoissait terriblement car cela me demandait de faire confiance.

Confiance ? Soit. Mais à qui ?

J’ai longtemps cru qu’il s’agissait de faire confiance à une force extérieure. Puis, les années passant, continuant de pratiquer la peinture, j’en suis venue à découvrir qu’il s’agissait de me faire confiance à moi. Juste moi ! A mon cœur, ma lumière intérieure, à la poésie que mon être me chuchotait ! A cette intelligence que je porte profondément enfouie, que je n’ai pas vraiment appris à écouter. Comme un bruissement de feuilles dans les branches d’un arbre, comme le souffle d’une fleur, comme la caresse de la lune, comme l’éclat de rire du torrent !

Illustration – Galou

L’intuition est pour moi une invitation au vivant.

Une invitation au mouvement, à l’impermanence. Elle est le lien à la nature, à l’élan créateur. Je me dois de préparer sa venue, comme pour une amie chère à mon cœur. Elle peut venir sous n’importe quelle forme, la vie, la mort… Elle me surprend sans cesse. Elle m’invite à déconstruire l’idée que j’ai du monde et de moi-même. Si je peux me mettre à l’écoute, elle enseigne l’invisible à mon cœur et emplit mon être.
Parfois, elle me souffle des idées un peu folles, ma tête n’y comprend rien !

J’apprends que cela n’est pas grave de ne pas comprendre.

J’apprends à me confier, à me laisser infuser, à recevoir. J’ai conscience que ce sont de magnifiques graines qui germeront au moment juste. Ce n’est pas mon Moi qui décide. J’apprends à être au service de la créativité, de la beauté du monde, j’apprends tous les jours. Chaque jour m’invite à renouveler mon intention et me laisser surprendre ! car je suis moi aussi vivante et responsable de cette jeune pousse qui réclame lumière, chaleur, terre fertile, douceur et bienveillance.

Les flots de pierre
sculptures – terre sur méandres de files
Amalia Taquet

Quelques titres au catalogue de Pourpenser à propos de l’intuition :

Quelles sont nos richesses intérieures ? Comment pouvons-nous les utiliser ?

« Reconnaître ses vraies richesses » de la collection « Paroles de fée » par Aline de Pétigny.

L’intuition, un des petits cahiers d’Aline et Albert (à télécharger gratuitement sur le site).

Un jour, Honoré décide d’écouter un peu plus sa petite voix intérieure…

« La petite voix d’Honoré« , un conte pour échanger sur l’intuition avec les plus jeunes d’entre nous.

2 écoles à naître en septembre…

2 écoles à naître en septembre…

Chez Pourpenser nous aimons soutenir celles et ceux qui passent à l’action avec des projets joyeux et riches de sens. Des projets qui nous invitent à créer du lien et grandir ensemble.

En ce début d’année, 2 associations porteuses de projet d’écoles qui se sont présentées à nous.

L’une proche de Rennes : l’association Graines de joie qui porte le projet d’une école alternative et inclusive au cœur de la nature.

L’autre entre Nantes et Angers : l’association « Si on veut » qui porte le projet d’une école démocratique pleine nature : « Aux chants des oiseaux ».

Il y a certainement d’autres projets d’écoles qui se préparent ainsi à voir le jour (n’hésitez pas à les indiquer en commentaire) mais ces deux là nous touchent plus particulièrement pour deux raisons :

  • Leur localisation géographique est proche de nous (la majorité de l’équipe de Pourpenser est dans un triangle Angers/Nantes/La Roche sur Yon).
  • Permettre aux enfants d’apprendre au plus proche de la nature est pour nous essentiel.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à regarder les vidéos de présentation :

LIEN VERS LA CAMPAGNE POUR SOUTENIR GRAINE DE JOIE

LIEN VERS LA CAMPAGNE POUR SOUTENIR AUX CHANTS DES OISEAUX

Covid et privation de liberté : un livre pour en parler.

Covid et privation de liberté : un livre pour en parler.

Depuis mars 2020, je ne compte plus le nombre d’échanges que je peux avoir sur le questionnement de nos libertés individuelles, la protection des plus fragiles, les risques et les positionnements de chacun.

Je trouve que L’oiseau, l’enfant et le chat de Baptistine Mésange est un excellent moyen d’aborder la question. Que ce soit avec les adultes ou avec les enfants !

Protéger l’oiseau du chat, ou bien le laisser aller avec tous les dangers que cela comporte ?

Voici un album qui permet d’échanger et d’animer des débats philosophiques sur les thématiques de la liberté, de la bienveillance, sur notre relation à l’autre, notre posture de sauveur.

Ce livre promet des moments d’échanges et de réflexions intenses !

En 2020, nous sommes vraiment interpellés sur la place de nos libertés individuelles. Chaque pays suit une stratégie différente, de la Chine dont le gouvernement instaure un protectionnisme maximum, à la Tanzanie où le virus n’existe tout simplement pas, en passant par la Suède, où le gouvernement reçoit des critiques, des accusations « d’avoir laissé mourir les personnes âgées ».

Comprendre les choix de ces sociétés, de ces gouvernements, rentrer dans ces réflexions pour un enfant de 7 ans, c’est possible. Avoir un débat serein entre adultes, en mettant de côté ses convictions, c’est envisageable…

Une question philosophique est une question qui n’a pas de réponse. Mais ce n’est pas pour cela qu’il ne faut pas en parler, la laisser de côté. Au contraire, il semble qu’elle soit essentielle. Si une part appartient à chacun de savoir jusqu’où nous devons aller pour protéger l’autre, échanger nos points de vue est essentiel !

Ce livre questionne de façon philosophique sur la liberté, le vivre ensemble, l’amour, l’amitié, la bienveillance, la confiance, les peurs, l’entraide, l’écoute, la mort.

Bonne lecture, et bons échanges !

Thème : Overlay par Kaira. Hébergement Yunohost
www.pourpenser.fr