Pourpenser - en direct de la maison
Portrait de jardinière : Fanny Hallet

Portrait de jardinière : Fanny Hallet

Au début des années 2000 nous présentions nos livres de la façon suivante :
Ces histoires ne sont que des graines :  
Nous ne savons pas quel terreau les accueillera.
Seront-elles arrosées régulièrement ?
Se mettront-elles en dormance pour ressurgir plus tard ?
Ou bien germeront-elles immédiatement ? 

En 2020, nous avons lancé le réseau des « Jardinier·e·s de Pourpenser » pour réunir celles et ceux qui souhaitent nous aider à cultiver le questionnement auprès des familles.
Dans cette série de billets nous invitons les jardiniers et jardinières qui le souhaitent à venir se présenter et à nous expliquer ce qui les relient à Pourpenser.

Aujourd’hui, nous vous présentons Fanny.

Métier : Sophrologue voyageuse

Zone géographique : 59 LILLE

Sa page Facebook

Sa page Instagram 

Merci Fanny d’ouvrir cette série de portraits. Peux-tu nous dire pourquoi tu as rejoint l’aventure des jardinières de Pourpenser ?

J’ai rejoint Pourpenser car je suis une fan des livres (et des valeurs) véhiculés par cette maison d’éditions, petite par la taille mais grande par le cœur. J’avais déjà eu l’occasion de participer à la diffusion des Flip Flap du cœur. Le projet de jardinières s’inscrivant dans le long terme ça m’a plu.

J’ai trouvé le nom des Jardinières très parlant. Moi je voulais semer des graines et faire fleurir les livres. Ça fait maintenant un an que je sème des graines !

Les échanges avec mes clients, amis ou connaissances autour des livres que je vends sont très riches. Et je continue de découvrir le catalogue et à rêver.

Quel lien entre Pourpenser et ton activité pro ?

Je suis sophrologue voyageuse à Lille.
Mon premier lien est sans conteste les émotions et la bienveillance que Pourpenser et moi développons dans nos pratiques.

Et puis le voyage. Moi j’emmène des femmes à la rencontre d’elles même pour une semaine dans le désert tunisien. Pourpenser nous emmène en voyage (La vie est un voyage est un livre merveilleux. Un coup de coeur) dans des univers très variés avec un point commun : l’amour de soi.

Si tu devais choisir un livre dans le catalogue, lequel serait-ce et pourquoi?

C’est dur de choisir. Mon cœur balance entre tellement de livres avec lesquels j’ai voyagé… Je vais parler de ma dernière découverte : Barnabé et la Tour d’Ivoire.

Quel voyage !!! J’ai adoré suivre ce garçon bien sur de lui au départ qui décide de partir en quête. Ce qu’il va découvrir sera bien loin (bien mieux) que sa quête initiale.

L’univers de ce roman est en même temps très proche de nous et en même temps assez loin pour nous paraitre dingue. Les inepties de notre monde nous apparaissent clairement et le style d’écriture m’a beaucoup plu.

J’ai beaucoup de tendresse pour les personnages du roman, chacun avec son style bien particulier.

Un p’tit projet fou !

Un p’tit projet fou !

Le projet fou a fait une cure minceur ! Depuis un an que nous réfléchissons au projet et quelques mois où nous y sommes engagé, nous remarquions que partir au mois de mai devenait de moins en moins confortable.

Nous partons tout de même à votre rencontre en vélo pendant 15 jours : de Roscoff à Angers.

Départ le 11 juin arrivée le 26 juin !

Une cure minceur de 1000Km tout de même, nous vous retrouverons sur le parcours de Roscoff à Angers du 11 au 26 juin 2021.
Le détail des interventions vous sera dévoilé prochainement !

Des livres, des jeux, mais pas que…

Ce seront surtout des rencontres, échanger et transmettre autrement autour des livres, des jeux, des apprentissages, d’être bien ensemble, de l’éducation, tout cela de manière philosophique !

Besoin de plus d’amour et de paix ?

Besoin de plus d’amour et de paix ?

Nous souhaitons transmettre à nos enfants ce que nous-mêmes, nous ne savons pas toujours appliquer.

Et si nous prenions un moment pour parler d’Amour ?

Vivre dans un monde d’amour et de paix est un choix. Ce monde est là, bien présent, et nous pouvons choisir d’y vivre.
Toutefois, cette réalité est une chimère : elle n’existe que parce que nous y contribuons par nos actions, nos pensées, et bien sûr celles des autres personnes.

C’est en choisissant d’agir dans la paix et l’amour que nous vivons dans ce monde.

Pendant un temps, ce monde (d’amour et de paix) ne me semblait pas exister. Ainsi, plutôt que de choisir d’y vivre et agir en ce sens, je me fixais l’objectif de le construire. Je pensais qu’il fallait façonner ce monde, puisqu’il n’était pas encore présent :  je ne le voyais simplement pas.

Aveugle, je souhaitais un monde tel qu’il ne corresponde qu’à mon idée de la paix et de l’amour. 

Pourtant, ce monde est là, autour de nous, accessible, présent. Et, dans le même temps, il n’existe pas, une sorte d’état d’être et de ne pas être. Un état qui est, sans doute, une représentation de nous-mêmes. Je suis dans un état d’amour et de paix, et ce monde existe, je peux le voir, le ressentir. Simplement, parce que j’y apporte moi-même de la paix et de l’amour, en cet instant présent. Lorsque je n’y contribue plus, dès que je cesse d’y prendre part, j’en sors. Si j’observe le monde, je peux voir l’amour et la paix, et je peux ne pas le voir. 

Face aux enfants, vous connaissez bien cet état ambivalent. Comment nos émotions, notre fatigue, nos projets, nos engagements, nos choix nous font entrer ou sortir de ce monde de paix et d’amour. Ce monde semble même, parfois, inaccessible. D’autant plus, si, au départ, le souhait d’y vivre n’est pas dans nos priorités. 

Je voudrais témoigner ici de l’un de nos multiples bloqueurs à ce monde. Je veux parler des préjugés et de nos vérités personnelles, qui nous empêchent d’aimer l’autre, de nous en rapprocher. Vérités qui nous font hérisser des barrières entre les Zins d’un côté, les Zôtres de l’autre. Car, me voici témoin d’une scène par trop courante dans cette période perturbée, exacerbant les esprits, nous enfermant dans nos certitudes.

Ainsi donc, voici que je reçois un message partagé par les moyens modernes, ne laissant à l’écrit que la croyance que seules les paroles s’envolent, sur un sujet brûlant et très controversé de l’actualité : la vaccination.
Émotions, crispations, c’est en seulement un aller-retour que l’échange tourne court, chacun des détracteurs trouvant l’autre stupide et bête.

Sur un rythme drôle et dynamique, une invitation à réfléchir sur les préjugés, la notion de clan et de pensée unique.

La bêtise de l’autre apparaît sans doute lorsque nous-mêmes, nous arrêtons de réfléchir et de vouloir comprendre cette autre pensée si différente de la nôtre. Car, dans le cas présent, je vois deux personnes qui semblent avoir bien réfléchi, de leur côté, et qui ont pris position et fait un choix personnel. Deux personnes souhaitant le mieux pour l’autre. Je ne vois aucune bêtise. Et si je constate un désaccord profond sur le sujet, je ne vois aucune stupidité.

Peut-être que nous arrêtons de réfléchir lorsque nous statuons sur la bêtise de l’autre ?

Avec mes enfants, mes ados, je peux vivre cette situation régulièrement. Où, sur des sujets brûlants, je vois apparaître ce cycle : “Émotions, crispations, l’échange tourne court, chacun trouvant l’autre stupide”. Moi de penser que mon enfant est stupide, qu’il doit grandir, et lui que nous sommes vieux et que nous ne comprenons rien. 

Alors, ce conflit dont je fus témoin me refait penser aux moments où je « rencontre » la bêtise de mon enfant. Et si cette fameuse stupidité humaine, de l’enfant qui est trop jeune, n’est pas la pensée que je ne comprends pas ? Que le conflit vient que je ne sais pas me faire comprendre non plus ?

Je me dis que, pour vivre en amour et en paix avec mes enfants, il me faut essayer de ne pas arrêter de réfléchir !
Et j’ai, maintenant, un nouvel indicateur de l’arrêt de cette réflexion : si je le trouve stupide, j’ai arrêté de réfléchir.

Dominique

Une semaine à se regarder le nombril…

Une semaine à se regarder le nombril…

Cette dernière semaine d’avril 2021 a été l’occasion pour toute l’équipe de Pourpenser de prendre le temps de se pencher sur qui nous sommes et d’imaginer ensemble les prochaines étapes. Alors oui, ça peut nous faire penser à notre ami le dragon imaginé par Stéphanie Léon, mais comme aurait pu le dire Paracelse « Tout est une question de dose », et prendre le temps de l’introspection est quelque fois nécessaire tant à titre individuel que collectif.

Bientôt 20 ans que nous avons créé la maison d’édition avec Aline. Une vingtaine d’années d’essais, d’erreurs, d’expériences, de succès, d’interrogations et de persévérance.

Aline avec son intuition, son élan créatif et une capacité à mémoriser les chiffres qui m’a toujours impressionnée, moi avec ma curiosité insatiable, mes questions permanentes et mon expérience de la bulle internet.

Tout au long de ces années de nombreuses personnes sont venues participer au projet et il est possible que notre élan, nos multiples projets en cours ou notre organisation intuitive en ait déconcerté ou épuisé plus d’une. D’un autre côté il me semble que ces expériences partagées nous ont toutes et tous fait grandir. Si en lisant cela, tu te reconnais et a envie d’en parler, n’hésite pas à m’envoyer un email.

Aujourd’hui, l’idée est de voir comment nous continuons à faire grandir Pourpenser tout en permettant à d’autres personnes de se sentir totalement partie prenante de l’aventure.

Comment pouvons-nous organiser le projet pour accueillir d’autres humanités, d’autres talents, d’autres compétences tout en gardant une souplesse d’action et une capacité d’anticipation qui nous semblent essentielles ?

Quelles inspirations pour à la fois développer un vrai projet commun et célébrer la singularité de chacun·e ?

Comme je le disais lors de cet échange avec Nicole Gourmelon dans le cadre de l’université Jules Verne : malgré nos presque 20 ans, nous avons nettement plus de questions que de réponses ou de recettes à apporter.

Si vous avez des expériences, des pistes de réflexion à partager à ce sujet, n’hésitez pas à commenter ce billet : notre prochaine rencontre aura lieu début juillet.

Les lectures de Luna

Les lectures de Luna

Luna a été en stage chez Pourpenser pendant 10 jours. Pendant ce temps, en plus des visites et rencontres, Luna a lu quelques livres

Les mésanges de la grande marche

Ce livre raconte l’histoire d’un petit garçon qui habite en Chine et le nouveau président veut tuer les moineaux qui mange toutes les récoltes chaque jour et on n’a pas assez de nourriture pour tout le monde, mais le petit garçon ne veut pas les tuer, il parle tous les jours avec les moineaux et il leur donne des petits bouts de pains. Est-ce-qu’il va réussir à sauver les moineaux, et les villageois vont-ils être fâchés ? et sa famille qu’en pense-t-elle ?

Le tableau hanté – tome 2

Juliette et Théo habitent dans maison qui est peut-être hantée et un jour John, le fils du voisin, disparait… mais apparaît dans le tableau. Ils doivent découvrir comment John a disparu et pourquoi lui et pas un autre ? et comment sortir John prisonnier du tableau ?

Lou y es-tu ?

Ce livre raconte l’histoire d’un loup-garçon, Loup, et une fille, Lou, qui est triste. Loup est Lou dans son monde. Lou doit sauver son monde des M.O.N.S.T.R.E.S qui le détruisent. Les monstres sont les Mauvaises Opinions Négatives Servant et Toujours à Rien, Excepté à se Sous-estimer. Lou va t’elle réussir à sauver son monde ou bien son monde va-t’il se détruire ? à toi de lire !

Retrouvez l’ensemble du stage de Luna dans ce billet.

Comment suivre Dominique sans ouvrir un compte Mastodon…

Comment suivre Dominique sans ouvrir un compte Mastodon…

Pour saison 4, nous avons choisi de privilégier les médias sociaux ouverts et décentralisés plutôt qu’une plateforme privée telle que Facebook, Instagram ou Twitter par exemple.

L’objet du présent billet est de vous expliquer de façon aussi simple et concrète que possible comment suivre le compte de Dominique. Cette méthode fonctionne pour suivre tout personne disposant d’un compte Mastodon avec des publications publiques. Pour en savoir un peu plus sur ces réseaux sociaux ouverts et décentralisés, vous pouvez consulter ce billet sur le blog d’Albert.

Directement dans votre navigateur Firefox, Edge, Chrome…

Lorsque Dominique publie un billet sur Mastodon, celui-ci est visible ici : https://pouet.chapril.org/@Dom_pourpenser
Cette adresse signifie que l’utilisateur Dom_pourpenser a un compte sur le serveur pouet.chapril.org et que celui-ci est en accès sécurisé (https).

Ce que vous verrez sur un ordinateur
Sur un écran de smartphone

Mastodon propose de se connecter ou de s’inscrire, mais cela n’est pas obligatoire : Vous pouvez accéder à l’intégralité de ce fil public de façon libre, sans inscription à Mastodon.

Avec un compte Mastodon, vous pourrez en plus répondre à Dominique, demander à le suivre et il apparaîtra automatiquement dans le fil de vos publications (exactement comme sur des plateformes comme Facebook ou Twitter).

Dans un lecteur de flux RSS

Une autre façon de suivre l’aventure de Dominique sans créer de compte sur Mastodon est d’utiliser un lecteur de flux RSS.

Le flux RSS d’un compte Mastodon est : serveur@utilisateur.rss ce qui nous donne pour Dominique : https://pouet.chapril.org/@Dom_pourpenser.rss (oui, c’est exactement la même adresse que précédemment avec .rss à la fin)

Vous avez peut-être déjà sur votre ordinateur ou votre smartphone un lecteur de flux RSS sans le savoir. Le RSS est un format ouvert et standard très pratique qui permet de réunir dans un « lecteur » ou un « agrégateur » plusieurs flux d’informations en provenance de multiples sites internet.

Si vous avez déjà un lecteur de flux RSS installé, il vous suffit de cliquer sur l’adresse https://pouet.chapril.org/@Dom_pourpenser.rss et celui-ci vous proposera de l’ajouter à vos flux existants.

Si nous n’avez pas de lecteur de flux RSS, voici quelques outils que nous vous conseillons :

A noter également : Thunderbird intègre également la gestion des flux RSS directement, sans ajout d’extension. Ces nouvelles arrivent alors de la même façon que vos emails, dans un emplacement choisi.

Dans un prochain billet nous vous donnerons quelques conseils pour ouvrir un compte sur Mastodon… à suivre donc !

Nous faire venir, pour faire quoi ?

Nous faire venir, pour faire quoi ?

Vous l’aviez découvert il y a quelques semaines, je me lance dans un projet fou : parcourir 1500 km, de Roscoff aux Amanins (peut-être), pour aller à votre rencontre, lecteurs, enfants, parents, enseignants… !

Le trajet se construit, et les journées avancent très vite !
Il est temps de vous proposer de prendre contact !

La ligne éditoriale de Pourpenser peut se résumer en 3 questions qui peuvent servir de base à ces rencontres, des réflexions autour de :

  • Qui suis-je ?
  • Quels liens est-ce que je tisse avec les autres ?
  • Quels liens avec la nature et l’environnement ?

Cependant, papa de 3 enfants, aimant les apprentissages, j’aime aussi l’improvisation et les échanges, les animations sur vos propres questionnements !

Pour vous donner des idées, voici quelques inspirations d’interventions que je peux vous proposer :

  • Pour les enfants : en classe à l’école, dans les médiathèques, centres culturels.
    • Atelier philosophique.
    • L’école, est-ce bien pour devenir éditeur ? A quoi l’école m’a servi pour devenir éditeur, comment devient-on éditeur ? C’est quoi un éditeur ?
  • Pour les parents, avec ou sans les enfants, avec ou sans les enseignants – Questionnements autour de la parentalité, l’éducation, l’instruction.
    • En groupe, en ballade, autour d’un repas…
    • Sous forme d’atelier philo.
    • Non-conférence des paroles de fée ou autre non-conférence.
    • toute suggestion…
  • Pour les parents – Les livres que nous proposons.
    • Les livres comme moyens de rencontre et d’échange.
    • Les livres comme outils pédagogiques (accompagner les enfants).
    • Lire pour le plaisir, mais « intelligent ».
  • Pour les adultes – Pourpenser, une entreprise pas comme les autres.
    • C’est quoi une entreprise engagée ?
    • La coopération dans l’entreprise.
    • Le temps…
  • Pour les parents – Parlons écrans, réseaux sociaux…
  • Pour tous, n’importe où ! Dansons ! Vous serez probablement surpris par ce cours de rock pas tout à fait comme les autres, si si… Pour tous, enfants, parents, avec handicap ou sans, Nous pouvons même prévoir une soirée dansante ensuite ! Et pourquoi pas un cours de danse à l’école pour les enfants (ça serait une première pour moi ;-).
  • Votre idée, votre suggestion est la bienvenue !

Pour cela, ce qu’il faut faire :

Prendre contact avec moi, bien sûr 😉

Avoir un lieu, informer les écoles, les thérapeutes, les bibliothèques le cas échéant.
Faire un peu de communication en local, et notamment informer la presse locale (nous vous fournirons des éléments de communication). Nous transmettre les coordonnées de votre contact.

Nous souhaitons pouvoir publier sur les réseaux sociaux : nous avons donc besoin de connaître les possibilités de publication, vos contraintes.
Suivant l’intervention, la possibilité pour les personnes d’acquérir les livres.

Ce qui me ferait plaisir :

Bénéficier du gîte et du couvert en toute simplicité, et avoir le pique-nique du lendemain pour ma route !

Combien ça coûte ?

Évidemment, si l’on fait intervenir un.e auteur.trice, ou pour une contrainte spécifique, nous demanderons une rémunération.
Nous suivons, en cela, les recommandations de la charte avec, en sus, les frais de déplacement :
https://www.la-charte.fr/inviter-chartiste/recommandations-tarifaires/

Autrement, ce que vous voudrez investir, donner… Pour la maison, la possibilité de faire connaître le catalogue le plus largement possible et, aux personnes qui le veulent, acquérir des livres.
Sur mes interventions, je ne demande rien d’autre que l’indulgence 😉


Bien chaleureusement
Dominique

En stage chez Pourpenser !

En stage chez Pourpenser !

Bonjour !

Je m’appelle Luna, j’ai 14 ans, je suis en 4e segpa et je suis en stage chez pour Pourpenser, une maison d’édition.

Je découvre le stage que j’ai commencé le lundi 15 mars.

Comment faire des livres ? à quoi ça sert ? où sont fabriqués les livres ? et comment ils arrivent dans les librairies ?

Pendant le stage je trouverai les réponses à toutes ces questions, et je vous conseillerai des livres comme des mangas.                   

Je vais essayer de poster des photos chaque jour donc merci de partager et si vous avez d’autres questions je serai à l’écoute.

A très bientôt !

Premières réponses

Pourquoi des livres ? A quoi ça sert ?

  • quand je lis… à m’occuper, me cultiver, apprendre de nouvelles choses, m’évader, mieux dormir
  • quand j’écris… partager avec les autres, m’exprimer,
  • quand je dessine… m’évader dans mon monde ou dans un monde imaginaire

Comment ça se fabrique ?

  • un livre est écrit et illustré par des auteurs puis va dans une imprimerie pour faire les pages normalement la semaine prochaine je visite une imprimerie.

Comment ils arrivent dans les librairies ?

  • il faut que les libraires commandent les livres et que l’éditeur les envoie, chez Pourpenser c’est la société Pollen qui s’occupe des envois.

Les visites

Mardi j’ai visité plusieurs entreprises et personnes qui travaillent avec Pourpenser et je suis allé chez Aline.

Qualea

Qualea est une entreprise qui rend des services à ces clients en trouvant des solutions pour leurs problèmes. Ils font pleins de choses comme du jardinage, de la préparation de voitures et aussi en travaillant après les imprimeurs pour finir des livres, des classeurs, des boites en carton ou des calendriers et des catalogue pour de la moquette dans les maisons. Ils font aussi la programmation des télécommandes pour des garages et vérifient si ça marche.

Morceaux de parquet pour le sol qui seront découpés pour faire des catalogues
Des livres qui ont été pliés et agrafés chez Qualea
Des livres, des catalogues, des classeurs, des calendriers fabriqués chez Qualea

Il y a environ 80 personnes qui travaillent chez Qualea. Nous avons visité les ateliers du Cormier, à Cholet, où il y a une pièce pour les livres de Pourpenser et un couloir pour les cartes postales et les posters. Il y a aussi beaucoup de cartons.
Nous avons rencontré Cathy, Nathalie et Vincent. C’est Vincent qui s’occupe de préparer les colis des livres qui vont être envoyés aux personnes qui commandent les livres sur le site internet de Pourpenser ou au jardinières et magasins qui commandent à Marie-Line.

Des cartons ! la pièce où sont préparés les envois des livres de Pourpenser
Une commande de livres à envoyer : Vincent prend les livres et les mets dans l’enveloppe ou un carton s’il y a beaucoup de livres

Aline

Aline est la sœur d’Albert chez qui je fais le stage, et c’est eux qui ont crée la maison d’éditions en 2002. Aline fait beaucoup de dessins et écrit beaucoup. Elle fait des couvertures et de la peinture.
Sa maison est pleine de dessins, de peintures et de choses sur le bureau.
J’avais déjà vu Aline lundi avec Dominique qui prépare son voyage à vélo pour traverser la France.
Aline m’a donné des affiches et un petit carnet.

l’atelier d’Aline
L’affiche qu’Aline m’a donnée, elle m’a aussi donné un petit carnet

BDM imprimeur

BDM est une imprimerie aux Epesses, pas très loin du Puy du Fou. Nous avons rencontré Xavier. Les livres arrivent sur l’ordinateur et les pages sont d’abord envoyés sur une machine pour séparer les couleurs (noir, rouge, jaune, bleu). Le violet c’est un mélange du bleu et du rouge, le orange, un mélange du jaune et du rouge. Toutes les couleurs des dessins peuvent se faire avec les 4 couleurs : noir, rouge, jaune et bleu.

En visite chez BDM

Les plaques de chaque couleur sont mises dans une grande imprimante qui prend de très grandes feuilles pour imprimer plusieurs pages sur chaque feuille. Les couvertures sont imprimées sur du papier plus dur.
Le livre repart de l’imprimerie pas terminé mais en grandes feuilles. C’est Qualea qui termine les livres en pliant et en agraffant.
Il y a beaucoup de machines chez BDM. Pour imprimer, pour couper. Il y a aussi beaucoup de cartons.

Beaucoup de machines et de papier
La grosse machine à couleurs : chaque bloc pour une couleur

Pollen

Pollen est plus loin que BDM, à 1h de Cholet avec la voiture. Les bâtiments sont grands avec beaucoup de cartons et de livres dedans.
Nous avons rencontré une personne qui nous redonné des livres un peu abimés.
Chez Pollen ils préparent les commandes des livres pour envoyer chez les libraires.
Ils envoient les livres de Pourpenser mais aussi plein d’autres livres de d’autres éditeurs.

Moi et ma tête d’avatar chez Pollen
Beaucoup, beaucoup de cartons et de livres !

Libraire Plume et Fabulettes

Plume et Fabulettes est une librairie pas très loin de chez Albert à Ancenis.
Il y a plein de livres et de mangas et BD pour les ados et des romans pour les adultes, et plusieurs endroits pour lire. Il y aussi une étagère avec les livres de Pourpenser.

Un petit coin pour lire…
Les livres de Pourpenser chez Plume et Fabulettes

Le chemin d’un livre

Voici pour vous montrer ce que j’ai compris du chemin d’un livre :

1re ÉTAPE : LES AUTEURS

Les auteurs écrivent et illustrent le livre et parfois la couverture du livre en avance pour être prêt à temps.

2e ÉTAPE : LA MAISON D’ÉDITION

La maison d’édition reçoit plein de projets de livres et choisi quels livres seront dans son catalogue et seront envoyés chez l’imprimeur. À la fin les clients pourront commander sur le site ou chez un libraire.

3e ÉTAPE : L’IMPRIMERIE

L’imprimeur reçoit les fichiers du livre, il sépare les couleurs et imprime les pages du livres et avec des couleur : noir, rouge bleu, jaune. Le blanc c’est le papier. Pour que les livres soient finis il faut quelque fois envoyer chez Qualea pour plier et mettre les agrafes.

4e ÉTAPE : DISTRIBUTEUR

Les livres vont dans des cartons qui sont envoyé chez le distributeur. Le distributeur prend les livres et les envoie chez les libraires. Chez Pourpenser il y a 2 distributeurs : Pollen pour les libraires et Qualea pour d’autres commerces et les commandes sur le site internet.

5e ÉTAPE : COMMERCES, LIBRAIRIES, SALONS, BIBLIOTHÈQUES

Les livres arrivent dans les librairies où les gens voient les livres et peuvent les commander.
Il y a aussi des salons mais actuellement ils sont tous fermés.
Les bibliothèques achètent les livres aux libraires et les gens peuvent les lire.

6e ÉTAPE : LES LECTEURS

La maison d’édition parle des livres pour les faire connaitre aux gens et les gens parlent des livres à d’autres gens.

Écologie du livre : votre point de vue de lecteurs et lectrices.

Écologie du livre : votre point de vue de lecteurs et lectrices.

Illustration : Joëlle Stauffacher – Extrait de Charlie et Belinda

Comme nous le rappelions dans un récent billet, la question des impacts écologiques et sociaux de notre activité fait intégralement partie de notre projet de maison d’édition.

Nous relayons aujourd’hui l’initiative d’un groupe de travail initié par Normandie Livre & Lecture (N2L) et qui appelle les lecteurs et lectrices à faire part de leurs habitudes et de leurs souhaits en matière d’achat et d’emprunt de livres.

Pour en savoir plus sur cette initiative.

Vous avez jusqu’au 3 mai pour répondre et inviter vos proches à participer à cette enquête.

Joëlle Stauffacher, Charlie et Belinda sur Éveil et nature.

Joëlle Stauffacher, Charlie et Belinda sur Éveil et nature.

Éveil et nature est un site très riche autour du lien enfant / nature.
Créé et animé avec passion par Émilie Lagoyete, ce site regorge de pistes et d’idées pour animer des ateliers en pleine nature, accompagner la découverte des plus petits…

Le site s’adresse aussi bien aux écoles (Émilie est une animatrice nature qui est passée par la case professeure des écoles), qu’aux parents ou aux animateurs et animatrices.

Pourquoi parler du site Éveil et nature ?

Nous aurions pu en parler, comme nous parlons des écoles en pleine nature : parce que cette connexion enfance et nature nous semble essentielle.

Mais si nous en parlons tout spécialement aujourd’hui c’est pour vous signaler cet article autour du travail et de la sensibilité de Joëlle Stauffacher, l’autrice / illustratrice de la collection Charlie et Belinda qui vient de travailler l’équipe d’Éveil et nature pour illustrer des supports pour une formation intitulée Passeur de nature.

Bonne découverte !

Thème : Overlay par Kaira. Hébergement Yunohost
www.pourpenser.fr