Catégorie : vie de la maison

Quitter Amazon… et après ?

Quitter Amazon… et après ?

Un an après, il nous semble intéressant de partager notre expérience, tant auprès de nos confrères éditeurs qu’auprès des libraires.

Plus que jamais, nous sommes convaincus de la complémentarité entre circuit court (vente directe) et économie locale (commerce de proximité).

Capture d’écran 2014-03-28 à 11.49.52.png

Rapide retour sur notre expérience

Pourquoi nous pensons que cela fonctionne pour nous ?
  • Nous avons depuis notre création une ligne éditoriale très claire et des formats facilement identifiables.
  • Nous aimons créer du lien avec nos lecteurs, que ce soit à travers les salons ou en ligne avec les médias sociaux.
  • Nous n’avons jamais hésité à présenter nos livres dans des lieux où ils sont attendus en terme de contenu, quitte à sortir nos livres de “la chaîne du livre”.
  • Nous investissons du temps et de l’argent dans notre site internet ( -> notre site nous coûte 35% des ventes réalisées sur celui-ci).
  • Nous expliquons à nos clients-lecteurs les raisons de nos choix et les incitons à acheter soit en direct (site / salons), soit en local (librairies / boutiques bio) : nos lecteurs sont nos meilleurs commerciaux !
  • Nous proposons à nos clients-lecteurs les plus fidèles des offres telles que des abonnemen0ts et des souscriptions (voir notre concept d’AMEL).

Ce que nous pouvons encore améliorer :
  • Le lien avec les libraires (c’est vrai qu’aujourd’hui, ce sont principalement nos lecteurs qui ont ce lien, pas nous), et travailler à des offres commerciales plus intéressantes pour eux, sans être pénalisantes pour nous.
  • Le lien entre nos auteurs et les libraires (très peu de signatures en librairie ou sur des salons d’auteurs).
  • Ouvrir notre réflexion et travailler avec d’autres éditeurs et des libraires à redéfinir le lien éditeurs-libraires. Notre souhait : que les associations d’éditeurs et de libraires récemment créées en Pays de la Loire puissent nous servir de relais, en lien avec le tout nouveau Pôle de Coopération des acteurs du livre et de la lecture.
Nous sommes réalistes : les libraires ont besoin de vendre pour survivre, mais des livres peu connus se vendent peu… Ils ont donc tout intérêt à mettre en avant les livres qui sont le plus connus, ou tout au moins, qui font le plus parler d’eux.

En vendant nos livres hors des librairies, en cultivant le lien avec nos lecteurs, nous développons petit à petit la notoriété de nos auteurs et de la maison. Si, dans le même temps, des libraires mettent de temps en temps quelques titres en avant, et si nous incitons nos lecteurs à visiter les librairies, nous pensons développer un cercle vertueux qui peut, à terme, être profitable à tous.

Si ces quelques retours/idées/observations permettent d’avancer dans un questionnement et une relation plus sereine entre acteurs du livre, nous en serons heureux.

N’hésitez pas à commenter ou à nous envoyer vos remarques par courriel.



Editions pour penser à l’endroit – www.pourpenser.fr
Rentrée littéraire, rentrée scolaire… pendant ce temps nous préparons l’AMEL 2014 !

Rentrée littéraire, rentrée scolaire… pendant ce temps nous préparons l’AMEL 2014 !

Alors que les rentrées littéraire et scolaire battent leur plein et que nous préparons l’AMEL 2014 (Abonnement pour le Maintien d’une Edition Libre), quelques questions pertinentes nous sont parvenues, notamment sur la spécificité de l’AMEL par rapport à d’autres types d’abonnements que nous proposons depuis quelques semaines.

Dominique qui vous répond lorsque vous posez une question depuis le site a rédigé le mot suivant.

Bonne lecture !

Albert –


L’AMEL : un concept d’abonnement pour l’édition libre.

Aux éditions Pourpenser, nous ne voulons pas de financement qui pourrait avoir une influence sur nos choix éditoriaux. Ceux-ci ne sont pas objectifs, nous éditons ce que nous aimons, ce qui nous touche. Ainsi, nous sommes amenés à éditer, et rémunérer les auteurs d’oeuvres pas du tout rentables, mais que nous souhaitons vraiment proposer. Je pense à des livres comme « Le pays de Papa« , “La chaise vide« … Nous sommes vraiment fiers de pouvoir les proposer, mais financièrement parlant, ces titres nous coûtent chaque année.

2012 fut une année très difficile pour les Editions. En mai 2012, nous en avons appelé à nos lecteurs qui nous ont suivis massivement.

Les Editions se sont maintenues, mais il nous était très difficile de voir tous ces beaux projets que nous ne pouvions pas éditer ! Que faire ?

Nous étions émerveillés de voir à quel point nos lecteurs nous soutenaient, nous faisaient confiance. C’est sur cette idée de confiance qu’est né l’AMEL. Un abonnement où le lecteur sait qu’il ne sera pas déçu car il a pleinement confiance en nous… car qui d’autre peut s’abonner à des projets parfois non finalisés ? 



Grâce à l’AMEL, ce sont 10 titres que nous avons pu financer cette année. Et comme notre maison a à cœur de faire vivre les auteurs, nous ne payons pas les droits d’auteurs à la vente du livre, mais en totalité à l’impression.

L’AMEL a aussi permis de rémunérer les auteurs. La chaîne du livre commence par les auteurs… N’oubliez pas cela, c’est essentiel. Nous recevons énormément de soutiens et félicitations, mais nous ne faisons rien de plus que de présenter des créations. Lorsque vous avez un livre que vous aimez dans les mains, et qui vous touche, c’est à l’auteur que vous le devez !
Une petite précision : même si nous l’imaginons plein d’avenir et que nous envisageons un « portail des AMEL » avec d’autres éditeurs, l’AMEL est aujourd’hui notre abonnement, géré par nous-mêmes. En vous abonnant, vous nous aidez à maintenir NOTRE édition libre. Ce n’est pas un label, ni une certification, vous l’aurez compris : votre « garantie » ne s’appuie que sur la confiance que vous nous accordez.

Nous faire connaître


L’AMEL tient essentiellement par le réseau de ceux qui nous connaissent… Et nous avons besoin de nous faire connaître beaucoup plus.

En parallèle, toujours dans notre souci de cohérence et pour nous rapprocher de nos lecteurs, nous avons décidé de quitter Amazon. Nous sommes heureux de ce choix, même s’il nous coûte 20% des ventes « en librairie ».





Nous avions essayé pour Noël 2012 un abonnement aux Paroles de fée. Fort de son succès, sachant qu’enseignants et thérapeutes travaillent avec nos livres, nous pensons que des abonnements accompagnant l’enfant tout au long de sa scolarité auraient tout leur sens. Ainsi sont nés en juin 2013, les abonnements Mini graine (maternelles-CP), Petit germe (CE1-CE2) et Jeune pousse (CM1-CM2).

Bien sûr, ils ressemblent aux abonnements du type « École des Loisirs » ; nous trouvons que nous proposons une belle complémentarité.

Nous pensons que ces abonnements seront pour nous un beau moyen de nous faire connaître et de nous développer, car Aline et Albert qui sillonnent la France toute l’année, pour être présents sur les salons et foires depuis 10 ans, ne savent pas faire mieux pour faire connaître notre petite maison.



Nous ne proposons pas dans ces abonnements une édition particulière : ce sont les livres que nous avons disponibles. Oui, les frais de port ajoutent un coût supplémentaire au fait de les acheter en une seule fois, mais à la fois :
-> Nous faisons un petit cadeau pour chaque abonnement,
-> Nous avons conçu les abonnements en tenant compte de la progression de l’enfant tout au long de l’année.
-> L’enfant est heureux de recevoir régulièrement un livre pour lui dans la boite aux lettres


Les finances de la maison


Pourquoi j’aborde ce thème ici ? Simplement parce qu’il nous a été remonté par des lecteurs :

– « Est-ce que l’AMEL sert bien à financer des créations plutôt qu’enrichir la maison ? »
– « Avec toutes ces nouveautés, ce que vous faites en ce moment, cela doit aller vraiment bien maintenant ? »
– « Les abonnements écoles, c’est comme pour l’Ecole des Loisirs, ça rapporte beaucoup ! »

Un an après la situation critique de l’été 2012, petit état des lieux : la trésorerie est toujours aussi tendue… Une impression d’en être au même point… sauf que…

Sauf que la situation n’a rien à voir ! 😉

-> Cette année, 10 nouveaux projets sortent, et nous avons pu ré-éditer plusieurs livres en rupture !
-> Dominique (c’est moi) et Serge ont rejoint la maison, Aline et Albert peuvent consacrer plus de temps à leur métier d’éditeur et la mise en place des milles idées par jour !
-> Nous nous sentons plus que jamais soutenus par nos lecteurs, et voyons l’avenir sereinement en nous projetant déjà dans l’AMEL 2014 !

En bref, même si ce n’est pas simple financièrement, la maison est dans une dynamique très positive.

Oui, nous avons besoin d’argent pour vivre et donc de vendre les créations que nous choisissons. Mais aucun de nous, Serge, moi-même, et encore plus pour Aline et Albert ne ferons des choses pour  » juste faire de l’argent », nous préférerions tous tout arrêter plutôt que de faire cela.

C’est vrai, la maison d’édition pourrait s’arrêter un jour faute de financement. Mais nous sommes convaincus que nous avons réussi notre challenge depuis 10 ans, et nous sommes convaincus de pouvoir le réussir encore au moins 10 ans de plus !

Nos deux forces sont :
– De savoir exactement ce que nous voulons faire et ce que nous ne voulons pas faire,
– De constater que ce que nous proposons vous plaît et que vous y adhérez.


L’enjeu

Savez-vous où est l’enjeu ? Je veux dire, notre enjeu ?

Notre enjeu est d’être là en 2014, 2015, 2016… pour sortir, éditer, ce que nous trouvons être des merveilles… Et pour ma part, j’ai vu de magnifiques pépites qui m’ont mis les larmes aux yeux.

Nous savons que ces perles ne sortiront pas si nous n’existons plus. Il est là l’enjeu : faire découvrir et naître ces magnifiques projets. Nous ne pourrons éditer ces perles si nous ne faisons pas un nouvel AMEL en 2014 et si les lecteurs ne nous soutiennent pas.

L’argent, nous en avons besoin, mais cela est loin d’être notre moteur premier, c’est juste un outil. Même si, c’est vrai, Aline aimerait bien en avoir un peu plus pour changer son frigo… 😉

J’espère, par ces quelques lignes, avoir donné un nouvel aperçu de ce que nous faisons et comment nous voulons le faire.

N’hésitez pas à réagir, nous questionner, à être critique. Cela sera avec un immense plaisir que nous vous répondrons.

Dominique

Editions pour penser à l’endroit – www.pourpenser.fr
Un grand merci !

Un grand merci !

Il y a une dizaine de jours nous lancions un appel à l’aide sur notre blog.
Immédiatement, nous avons vu une partie de nos lecteurs se mobiliser, relayer et passer des commandes.
En 4 jours, nous avons vendu sur le site plus de livres que sur l’ensemble du mois de juin l’année dernière. Il est même possible que certain-e-s d’entre vous attendent leur commandes car nous avons pris un peu de retard dans le traitement (il existe de bons problèmes 😉 ).
Aujourd’hui, nous avons restauré notre trésorerie à un peu plus de 25%.
C’est bien et encourageant, mais il nous reste encore du chemin à parcourir et si nous vous sollicitons à nouveau c’est pour continuer à parler de nos livres autour de vous.
Vous trouverez à ce lien un document PDF que vous pouvez imprimer et transmettre aux  libraires que vous connaissez, aux magasins bio qui ont un rayon livres, et également à toute personne qui travaille en liaison avec des enfants (enseignant-e-s, bibliothécaires, thérapeutes…)
Ensuite, idéalement, vous pouvez aller sur ce document* et indiquer les librairies et magasins auxquels vous aurez remis le document. Nous prendrons ensuite le temps de les recontacter.
Et comme le diraient nos amis Anne-Sophie Novel et Stéphane Riot qui viennent de sortir un livre riche de bonnes idées : “Vive la co-révolution !”
*si vous rencontrez un problème pour télécharger le document, ou si vous préférez une version N&B, n’hésitez pas à nous contacter.

.

Editions pour penser à l’endroit – www.pourpenser.fr
Pourpenser a besoin de vous !

Pourpenser a besoin de vous !

Régulièrement, la fin du premier semestre est difficile pour notre maison.
Cette année, la situation est d’autant plus critique que le premier trimestre a été très mauvais pour le commerce en général et pour le livre en particulier avec la hausse de la TVA.

En début d’année, nous avons mis en place de bonnes solutions pour faciliter la distribution de nos livres mais ces réseaux indirects mettent du temps à trouver leur vitesse de croisière.

Heureusement, vous pouvez nous aider !

Il vous suffit pour cela de passer dès aujourd’hui une commande sur notre site :
www.pourpenser.fr
Mais si, vous savez bien 😉 la commande que vous pensiez faire en septembre pour l’anniversaire des neveux ou celle que vous passez tous les ans pour les cadeaux de fin d’année 😉

Oui, c’est tout ce que nous vous demandons : faire dès aujourd’hui ce que vous comptiez faire demain ou la semaine prochaine.

Pour nous, ces quelques semaines font une énorme différence !

Si nous passons ce cap en toute quiétude, nous pourrons vous proposer à vous, et aux nouveaux lecteurs, de nouveaux titres dès septembre.

Pour vous remercier : toutes les commandes – quelque soit leur montant – passées entre aujourd’hui et le 15 juin auront en plus 6 cartes postales* (dans la limite des stocks disponibles)

PS : si c’est le courriel d’un(e) ami(e) qui vous a mené ici et que nous ne connaissez pas notre maison, nous vous invitons à commencer votre visite par cette page : www.pourpenser.fr/partager




Editions pour penser à l’endroit – www.pourpenser.fr
Thème : Overlay par Kaira. Hébergement Yunohost
www.pourpenser.fr